Expression des genes vh des immunoglobulines dans les hemopathies b

par Karim Maloum

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jacques-Louis Binet.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans ce travail, nous avons etudie l'expression des genes vh dans 36 cas de leucemie aigue lymphoblastique (lal), 11 cas de leucemie lymphoide chronique (llc) b-cd5 negatif, 11 cas de leucemie prolymphocytaire b (lpl), et 7 cas de leucemie a tricholeucocytes (hcl). Les genes vh rearranges ont tous ete sequences sauf dans le cas des lal ou nous avions choisi de limiter notre etude aux genes de la famille vh4. Dans les lal, les genes vh sont utilises dans leur configuration germinale. L'expression restreinte de certains genes, en particulier le gene vh4. 21, dans cette pathologie du lymphocyte pre-b, ne peut pas etre la consequence d'une stimulation antigenique classique. Dans le cas des llc b-cd5#-, decrites comme etant intermediares cliniquement, morphologiquement et phenotypiquement entre les llc classiques b-cd5#+ et les lpl, l'analyse des genes vh des ig n'a pas montre de difference significative, meme si un pourcentage plus eleve de mutations a ete retrouve dans les llc b-cd5#-. Cette difference semble etre plus correlee a l'expression isotypique (mu/delta versus mu) qu'a celle de la molecule cd5. Les resultats obtenus dans la lpl ont montre que le gene vh3-23 etait surexprime, que dans la majorite des cas le degre de mutations etait de plus de 5% avec un profil mutationnel compatible avec un processus dirige par l'antigene. Dans tous les cas, il n'a pas ete retrouve de diversite intraclonale. Les resultats portant sur l'expression des genes vh dans la hcl, ont montre que ces cellules utilisaient les genes vh mutes avec dans certains cas, l'existence d'une heterogeneite intraclonale, suggerant que les tricholeucocytes correspondent a des cellules post-folliculaires, encore engagees dans un processus actif de mutations somatiques. Nos resultats associes a ceux de la litterature nous ont permis de proposer un schema de differenciation moleculaire des cellules b malignes, base sur l'expression des genes vh et de leur profil mutationnel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 P.
  • Annexes : 214 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.