Variabilite de la phyllophagie par les insectes chez deux arbres de la foret guyanaise, eperua falcata et e. Grandiflora (caesalpiniaceae) : impact des diminutions de surface foliaire et du microclimat sur la croissance et la survie des plantules

par Pascal Gombauld

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Alain Roques.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le role des insectes phyllophages dans le processus de regeneration naturelle de la foret tropicale humide a ete etudie chez eperua falcata et e. Grandiflora (caesalpiniaceae), en guyane francaise, sur le site experimental de paracou (558'n, 5250'o). Sur ce site, seize especes d'insectes se nourrissant des feuilles d'e. Falcata et d'e. Grandiflora, ont ete identifiees, et la typologie de leurs attaques revele six categories de degats occasionnes aux folioles. La variabilite de la consommation foliaire par les herbivores ou phyllophagie et son impact sur la croissance des plantules ont ete quantifies au sein de trois dispositifs experimentaux caracterises par le controle progressif des facteurs environnementaux (situations naturelle, semi-naturelle et semi-controlee). Il apparait que la phyllophagie est positivement correlee a la production foliaire des plantules. Chez ces dernieres, le caractere periodique de la croissance induit une discontinuite dans le temps de la nourriture disponible pour les phyllophages. En condition de lumiere limitante, du fait de la forte mortalite des plantules, la disponibilite spatiale de la nourriture pour les phyllophages est elle aussi discontinue. La faible production foliaire et la forte dispersion des plantules en sous-bois de foret primaire constitue un mode de defense passive des plantules par maintien de la population de phyllophages au sol, a un faible niveau. Aussi, en foret primaire, les attaques d'insectes phyllophages avoisinent 10% de la surface foliaire des plantules, ce qui constitue semble t-il, une faible pression de phyllophagie. Cependant en condition de ressource tres limitante (forte concurrence racinaire, faible lumiere. . . ), les attaques d'insectes provoquent un retard de croissance et peuvent conduire a la mort de la plantule, par effet cumulatif des facteurs limitants de l'environnement. Lorsque les conditions lumineuses sont peu ou pas limitantes (trouee forestiere par exemple), de faibles attaques d'insectes stimulent la croissance en hauteur et en diametre des plantules. A l'inverse, de fortes attaques d'insectes deviennent limitantes pour la croissance en hauteur et en diametre chez e. Falcata. Du fait d'une probable compensation cotyledonnaire, chez e. Grandiflora, la croissance en diametre n'est pas influencee par les attaques d'insectes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Annexes : 169 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Guyane (Cayenne, Guyane). Service commun de la documentation. Bibliothèque plurisdisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1996 573
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.