Structure, dynamique et fonctionnement des parcs a faidherbia albida (del. ) a. Chev. Caracterisation et incidence des facteurs biophysiques et anthropiques sur l'amenagement et le devenir des parcs de dossi et de watinoma, burkina faso

par DENIS DEPOMMIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Henri Puig.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude traite des parcs a faidherbia albida (del. ) a. Chev. Au burkina faso, a travers une analyse comparative des parcs de dossi, en zone soudanienne, et de watinoma, en zone sub-sahelienne. Elle a pour objectif de diagnostiquer et de caracteriser ces parcs dans leur composition floristique, structure, dynamique et fonctionnement en evaluant la part des facteurs biophysiques et anthropiques qui regissent leur amenagement et leur devenir. Enquetes et inventaires ont conduit a reconnaitre les points communs suivants : stabilite sociale et fonciere elevee, gestion faite par les hommes, souvent ages, cultures dominees par les cereales, continues sur microparcellaire et assez bien fumees pres de l'habitat. Mais dossi qui est un parc presque mono-specifique, de creation ancienne, homogene dans sa structure et sa distribution spatiale sur plus de 300 ha, est en regression. La regeneration, plus abondante qu'a watinoma y est eradieee et la jachere, de plus en plus etendue. L'evolution resulte du developpement du coton en brousse, objet de tout investissement. A l'inverse, le parc de watinoma est discontinu, composite et multistrate. Si l'emondage, les insectes spermatophages et le betail affectent le potentiel seminal et les sarclages plus que les conditions du milieu contraignent la regeneration, le parc de watinoma est cependant en extension depuis une generation. La majorite des arbres sont jeunes, ayant en moyenne pres de 20 ans contre 40 a dossi. Watinoma, terroir pauvre et surpeuple, montre un interet certain pour le faidherbia tout en privilegiant la diversification du parc. La croissance de l'espece y est d'ailleurs plus rapide -de l'ordre d'un cm/an sur le rayon-, l'emondage prolongeant sa feuillaison jusqu'en milieu de saison des pluies. L'emondage, tres modere a dossi, touche intensement la plupart des arbres a watinoma qui rejettent vigoureusement de tete. La production feuillee a l'emondage total, est soutenue d'une saison a l'autre. Elle varie de 5 a 40 kg de ms selon la dimension de l'arbre s'ajoutant a 40 a 100 kg de bois. Mais l'emondage hypotheque la production fruitiere, reduite a quelques kg ms/arbre a watinoma contre 20 a 25 a dossi. Les gousses ont une digestibilite 2 a 3 fois superieure a celle des feuilles mais ces dernieres sont un complement fourrager indispensable au betail en fin de saison seche. L'arbre ameliore la fertilite des sols jusqu'en peripherie du houppier relevant de 50% la mo, c et n et, avec beaucoup plus de variabilite, p, k, ca et mg. L'effet augmente avec la dimension de l'arbre. Il est attenue sur les sols les plus fertiles qui caracterisent dossi. Sur tous les sites, il est lie au stationnement du betail sous l'arbre. L'arbre releve egalement le taux d'humidite de l'horizon superficiel du sol sur le site le plus sec de watinoma. L'amelioration du rendement en grains des cultures est maximale dans les conditions de site et de climat les plus drastiques, le gain depassant alors 150% sous houppier. L'effet augmente avec la dimension de l'arbre, le pic du rendement en grains se situant en limite interne du houppier alors que la production de tiges est maximale pres du tronc, zone la plus ombragee. A dossi, le mais apparait plus sensible que le sorgho a l'effet ameliorateur de l'arbre qui permet des rendements sous houppier de plus de 40 quintaux/ha. Quant a l'orientation cardinale de l'arbre, aucun effet significatif n'a ete mis en evidence. Un bilan est finalement tire qui montre qu'a l'echelle de la parcelle, une amelioration de 25% de la productivite est pour l'exploitant de watinoma un avantage decisif pour garantir une autosuffisance alimentaire que le parc de dossi, lui, ne sert plus.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL., 519 P.
  • Annexes : 354 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.