Genetique du carcinome renal de l'adulte : caracterisation moleculaire des remaniements et developpement du logiciel umd pour l'analyse des correlations genotype/phenotype

par Christophe Béroud

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de C. JUNIEN.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le carcinome a cellules renales (ccr) est la tumeur renale la plus frequente et represente environ 2 a 3 % des cancers de l'adulte. Dans le but d'isoler de nouveaux genes impliques dans la tumorigenese renale, nous avons developpe une technique permettant de detecter des desequilibres alleliques par amplification pcr de microsatellites. Nousavons analyse les chromosomes 3, 8, 14, 17 et 18 dans une serie de 148 tumeurs. Les frequences des pertes d'alleles (loh) retrouvees pour le 3p, 14q, 8p, 17p et 18 sont respectivement de 61%, 27%, 23%, 15% et 8%. Parallelement, nous avons recherche des correlations entre les loh observees et differentes donnees clinico-pathologiques. Nous avons montre que les loh du 14 correlent de facon statistiquement significative avec les deux facteurs pronostiques principaux du ccr: les stades et grades tumoraux. Ce fait suggere fortement que le chromosome 14 contient un gene suppresseur de tumeur dont l'alteration est critique dans l'acquisition par le ccr d'un phenotype hautement malin. La decouverte en 1993 par latif et coll. D'un gene localise en 3p25-26, constitutionnellement mute chez les patients atteints de la maladie de von hippel-lindau (vhl), est a ce titre un evenement marquant: denomme vhl, ce gene est aussi implique dans les ccr sporadiques, ou il est frequemment le siege de mutations somatiques. Nous rapportons ici l'analyse moleculaire du gene vhl effectuee sur une serie de 173 tumeurs renales de l'adulte. Deux approches complementaires ont ete mise en uvre: a) la recherche de mutations par la technique de sscp-sequencage, b) la mise en evidence de l'hypermethylation de l'ilot cpg par l'utilisation d'enzymes de restriction sensibles a la methylation. Des profils anormaux de sscp ont ete retrouves dans 73 echantillons et apres sequencage, des microdeletions ont ete identifiees dans 58% des cas, des micro-insertions dans 17%, des mutations non sens dans 8% et des mutations faux-sens dans 17%. Dans une etude preliminaire, nous avons mis en evidence une hypermethylation de l'ilot cpg dans 23 tumeurs confirmant ainsi que ce phenomene epigenetique joue un role important dans l'inactivation du gene vhl. La confrontation aux donnees anatomo-pathologiques revele pour la premiere fois que les mutations vhl ne sont pas restreintes aux seuls ccr non papillaires puisque nous avons mis en evidence une mutation dans une tumeur papillaire ainsi que dans un urotheliome et des defauts de methylation dans 33% des ccr papillaires. Le logiciel universal mutation database (umd) permettant de creer des bases de donnees, adaptables a n'importe quel gene, a ete developpee au cours de cette etude. La base vhl regroupe l'ensemble des mutations vhl connues et les donnees clinico-pathologiques associees. Nous avons mis en evidence une association entre les mutations aboutissant a des proteines tronquees et le developpement d'un ccr dans les familles vhl. Nous avons egalement montre une plus grande frequence des transversions dans les ccr sporadiques suggerant que des carcinogenes soient impliques dans la survenue de ces ccr. Enfin, l'etude des mutations nous a permis de definir une nouvelle region fonctionnelle de la proteine vhl


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 403 P.
  • Annexes : 264 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.