Étude, réalisation et expérimentation de moteurs hybrides spéciaux

par Dokou Akemakou

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Michel Poloujadoff.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les moteurs hybrides a reluctance variable peuvent répondre, grâce aux nombreuses topologies qu'ils offrent, aux nouveaux besoins en actionneurs spécifiques (linéaires ou tournants) de moyenne ou faible puissance nécessitant une meilleure intégration de l'actionneur a sa fonction. Ce mémoire présente une nouvelle structure de moteur hybride monophasé, a commutation de flux : deux moteurs multicellulaires dont un moteur tournant et un moteur linéaire ont été particulièrement étudies et optimises. La structure de base est une structure a double saillance a partie mobile (rotor ou rail) passive dont le stator possède une structure multicellulaire, chaque cellule étant excitée par un aimant permanent d'aimantation tangentielle (pour le moteur tournant) ou axiale (pour le moteur linéaire). Ce moteur peut démarrer avec une alimentation monophasée sans dispositif supplémentaire d'aide au démarrage. Le problème du démarrage en monophasé est particulièrement étudie ; une nouvelle approche pour résoudre ce problème est appliquée ici a notre moteur et peut être generalisee a d'autres structures hybrides. L'étude des deux moteurs monophases, les résultats des optimisations de leurs performances (par éléments finis en régime statique non linéaire ou par calcul analytique en régime linéaire) et la faisabilité de moteurs diphasés et tri phases sont exposes. Le moteur tournant est dimensionne pour une application de scooter électrique tandis que le moteur linéaire est dimensionne pour une application de pompage de pétrole. Pour valider cette structure, un prototype tournant non feuilleté de diamètre extérieur 92 mm (diamètre d'entrefer 50 mm), de longueur axiale 35 mm a été construit ; il délivre un couple moyen de 0,7 n. M, ce qui correspond a des efforts surfaciques de 0,5 n/cm#2, performance intéressante pour une excitation par aimants ferrites. La comparaison des résultats numériques et analytiques avec les premiers résultats expérimentaux du prototype montre une bonne corrélation. Ce travail montre que le domaine d'étude de machines hybrides est étendu et - contrairement a une opinion assez courante - relativement peu défriche.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Annexes : 61 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de technologie de Belfort-Montbéliard. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH96 AKE
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.