Etude de l'expression et de la regulation de la myeline/oligodendrocyte glycoproteine (mog), une proteine myelinique du systeme nerveux central

par SOUNKARY-KARINE SOLLY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. ZACE.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La myelin /oligodendrocyte glycoprotein (mog) est une proteine minoritaire de la myeline du snc et represente une acquisition recente au cours de l'evolution. Nous avons etudie au cours du developpement l'expression de la mog par rapport a d'autres proteines de la myeline: in vivo par hybridation in situ (his) et in vitro, dans differents modeles: cultures primaires myelinisantes ou cellules de la lignee oligodendrogliale cg4. Par his sur des coupes de cerveaux a differents stades du developpement embryonnaire et postnatal, nous avons pu mettre en evidence un signal dans la medulla oblongata a partir de p1(naissance). Les resultats d'his montrent une expression du gene mog tardive et concomittante a la myelinisation, ce qui est confirme in vitro par l'analyse des cultures myelinisantes. Cependant, cette expression n'est pas regulee par un signal axonal car dans un systeme de culture sans neurones (lignee cg4), la proteine mog est exprimee. Ceci suggere que l'activation de la transcription de la mog dependrait plus d'un programme interne de maturation de l'oligodendrocyte au cours de la myelinisation que d'un signal neuronal. Par transfection transitoire, dans differentes lignees cellulaires, dont la lignee cg4, nous avons compare l'activite promotrice de constructions chimeres mog-luciferase. Nos resultats mettent en evidence l'existence d'elements de regulation dans le gene mog de souris. Une activite promotrice maximale est obtenue avec la portion -657bp, et la region localisee en amont de cette portion contient des elements de regulation negatifs, capables de reprimer l'activite du promoteur mog. Les activites transcriptionnelles des constructions chimeres mog-luciferase et mbp-luciferase sont toujours plus importantes dans les cellules cg4 que dans les fibroblastes 3t3 ou dans les cellules du glioblastome c6. Ceci illustre l'interet de la lignee cg4 pour les analyses fonctionnelles et l'identification des elements de regulation des genes codant pour les proteines de la myeline


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 P.
  • Annexes : 229 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.