Etude de la region candidate pour le centre d'inactivation. Recherche de genes et cartographie comparee des regions humaine et murine

par CLAIRE ROUGEULLE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. AVNER.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'inactivation du chromosome x est le processus de compensation de dose rencontre chez les mammiferes, qui permet d'egaliser dans les deux sexes la quantite de produits codes par les genes du chromosome x. L'initiation de ce processus necessite la presence en cis d'un locus appele xic (x inactivation centre), dont la structure est encore inconnue. Un intervalle candidat contenant ce locus a ete defini chez l'homme et chez la souris grace a l'existence d'un certain nombre de rearrangements impliquant le chromosome x. A l'interieur de cet intervalle a ete identifie un gene, xist/xist (x inactive specific transcript), qui possede la propriete jusque la unique de n'etre exprime qu'a partir du chromosome x inactif. L'objectif de mes recherches etait d'etablir une carte de transcription d'une region de 460 kb entourant la sequence xist murine. Ce travail avait pour but d'identifier d'eventuels genes, autres que xist, susceptibles d'etre impliques dans l'inactivation. Il devait egalement permettre de definir l'etendue du domaine transcriptionnellement actif sur le x inactif et, en recherchant les homologues humains des genes identifies, d'etablir une carte comparee des regions candidates entre l'homme et la souris. Cette analyse a permis l'identification d'un pseudogene et de quatre genes potentiels. Le profil de transcription des genes identifies dans la region semble indiquer que le domaine actif sur le x inactif est restreint a xist, ou a une region de petite taille (moins de 100 kb) entourant xist. L'un des genes identifies, bpx, a ete particulierement etudie. Son profil d'expression, restreint aux neurones, suggere un role dans le developpement et/ou le fonctionnement du systeme nerveux. Il code pour une proteine possedant des homologies avec les proteines d'assemblage des nucleosomes. Le clonage et la localisation de l'homologue humain a permis de definir une inversion d'au moins 300 kb chez la souris et 600-800 kb chez l'homme. La mise en evidence de ce rearrangement apporte des donnees concernant les limites de la region candidate chez la souris


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 323 P.
  • Annexes : 266 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.