La dynamique cerebrale comme phenomene non-lineaire : une etude quantitative de potentiels de champ local

par JOHANNES MULLER-GERKING

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de F.-J. VARELA.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La question de la presence de dynamiques non-lineaires et de chaos au sein du cerveau reste irresolue. Des resultats recents indiquent que la revendication initiale de basse dimensionalite a ete faussee par des tests statistiques incomplets. Ici, nous avons applique une analyse rigoureuse a des donnees neuroelectriques controlees precisement et possedant une signification comportementale. L'activite fonctionnelle du cerveau semble etre liee aux potentiels de champs locaux synchronises, ce qui motive notre choix de donnees. La recherche de structures non-lineaires dans ces donnees est motivee de plus par des proprietes surprenantes de quelques systemes dynamiques deterministes. Comme la methode de la reconstruction de l'espace de phases a partir de donnees scalaires permet de conclure a une dynamique deterministe seulement en cas de systeme chaotique simple, nous ne pouvons que chercher la presence de non-linearites, c'est-a-dire des relations temporelles qui depassent celles obtenues pour des processus lineaires autoregressifs (arma). Nous presentons des tests statistiques pour la detection de non-linearites. Les resultats principaux de cette these sont bases sur l'examen d'episodes synchrones dans des potentiels de champs locaux enregistres au sein du systeme visuel de chats et de pigeons actifs. Notre propos etait d'examiner dans ces conditions ideales si des non-linearites apparaissaient simultanement a l'emergence de synchronisations neuronales. Nos resultats indiquent effectivement des traces de non-linearites faibles. Une etude plus detaillee nous convainc que les tentatives de les caracteriser ne nous permettront pas de mieux comprendre les proprietes dynamiques de ces systemes biologiques extremement compliques. Nous concluons qu'il est peu probable de trouver du chaos de basse dimension dans le cerveau et qu'aujourd'hui il faut preferer, pour l'analyse des donnees cerebrales, des statistiques lineaires avancees. Ces methodes sont moins exigeantes concernant la quantite et la qualite des donnees, et fournissent des informations sur des relations temporelles qui restent inexploitees a present


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 P.
  • Annexes : 162 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.