Contribution à l'étude de rubans ferromagnétiques nanocristallins

par Frédéric Mazaleyrat

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Richard Barrué.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .


  • Résumé

    Les matériaux ferromagnétiques nanocristallins dérives des verres métalliques sont apparus en 1988. Leurs propriétés magnétiques douces particulièrement intéressantes, perméabilité et induction a saturation élevées, faibles pertes electromagnetiques en moyenne fréquence, laissent présager leur prochaine apparition a grande échelle dans les domaines de l'électronique de puissance et de la compatibilité electromagnetique. A terme, la probable baisse de coût, liée a la simplicité de leur élaboration, devrait permettre a ces matériaux de supplanter toute une classe d'alliages fer-nickel, de matériaux amorphes et de ferrites doux. Pourtant, l'origine de leurs propriétés est assez mal connue. Apres une synthèse bibliographique et une introduction a la théorie du ferromagnétisme, nous étudierons certains phénomènes qui accompagnent le ferromagnétisme. Nous étudierons, ensuite, les couplages a l'aide d'un dispositif de mesures thermo-magnetiques original, permettant d'acquérir des cycles d'hystérésis a saturation jusqu'a plus de 600c. Nous proposons, sur cette base, une nouvelle méthode d'évaluation de la fraction cristallisee et nous montrons comment l'analyse thermo-magnetique conduit a une interprétation de l'origine des propriétés magnétiques des nanocristallins en termes d'évolution des couplages dans un système ferromagnétique biphase. Un modèle base sur la théorie semi-quantique est suggère pour la description de ces phénomènes. La mise en évidence d'une transition de couplage en dessous du point de curie de la matrice amorphe, pourrait indiquer une voie pour optimiser les propriétés magnétiques de ces matériaux


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Annexes : 60 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.