Polymerisation cationique du tetramethylcyclotetrasiloxane en emulsion aqueuse

par SYLVETTE MAISONNIER

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de P. HEMERY.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le present travail fait l'objet de deux parties respectivement consacrees a l'etude de la polymerisation cationique du tetramethylcyclotetrasiloxane en emulsion aqueuse et a l'application de ce procede a la synthese de copolymeres de tetramethylcyclotetrasiloxane d#h#4 et d'octamethylcyclotetrasiloxane d#4. Au cours de la premiere partie, de loin la plus importante, nous avons pu montrer que la polymerisation cationique de d#h#4 en presence d'un amorceur-emulsifiant (acide dodecylbenzenesulfonique) et d'un emulsifiant non ionique (brij 35) conduit apres sonification a des polymethylhydrogenosiloxanes (pmhs) lineaires, de masse molaire controlee comprise entre 7000 et 70000 avec un rendement superieur a 90%. Cette association permet d'inhiber les reactions secondaires de reticulation des liaisons si-h qui sont generalement presentes en phase homogene. La polymerisation cationique en emulsion est donc un procede tres performant pour la polymerisation de d#h#4. Une etude approfondie du mecanisme de polymerisation a ete realisee en faisant varier la quantite d'emulsifiant-amorceur (dbsa), d'emulsifiant non-ionique (brij 35), et en associant diverses proportions de l'emulsifiant anionique et d'acide (acide paratoluenesulfonique). Les etudes cinetiques et physico-chimiques (mesure des tailles de particule) ont permis de proposer un mecanisme de formation du polymere dans lequel l'ensemble des reactions s'effectueraient a l'interface monomere-eau. Par ailleurs, ce procede permet de facon aisee de synthetiser des copolysiloxanes statistiques et multiblocs. Cette synthese fait l'objet de la seconde partie de ce travail


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 217 P.
  • Annexes : 118 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.