Influence des particules fines et des paramètres physicochimiques sur la distribution des bactéries et leur activité respiratoire en milieux estuariens et côtiers

par Muriel Lepesteur

Thèse de doctorat en Océanologie, météorologie et environnement. Géochimie marine

Sous la direction de Jean-Marie Martin.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .


  • Résumé

    Ce travail a pour but l'amelioration des connaissances encore fragmentaires des interactions entre les fractions bacteriennes, les particules et leur milieu environnant, permettant ainsi une meilleure comprehension du devenir de la matiere organique via la boucle bacterienne. L'approche experimentale, tout d'abord, avec la mise au point d'une methode de mesure de l'activite respiratoire bacterienne par cytometrie en flux, puis les analyses sur differents types d'estuaires, nous ont permis d'aborder les processus de facon globale. Nous avons montre que la presence de particules avait une influence sur le comportement bacterien, en augmentant l'activite respiratoire des cellules. Les parametres physicochimiques tels que la salinite n'ont qu'une influence ponctuelle et reversible sur l'adhesion bacterienne. La distribution bacterienne repose avant tout sur la repartition de la matiere organique entre les particules et le milieu environnant. Elle est donc liee a la production primaire et on constate des variations de la distribution bacterienne en rapport avec les zones de fronts (halocline), ou la production est privilegiee, et les variations temporelles (saisonnieres ou journalieres). L'activite des bacteries immobilisees est, dans la plupart des cas etudies, responsable de la consommation d'oxygene et donc de la degradation de la matiere organique. Mais les bacteries liees, sont, dans certains milieux souvent caracterises par leur richesse en matiere organique dissoute, moins actives que les bacteries libres. En realite, il existe un systeme en equilibre entre la distribution de l'activite et la repartition de la matiere organique, avec des feed-back bacteriens suivis de feed-back du milieu en evolution. On a donc bien des interactions entre le milieu, les particules et les bacteries qui determinent la nature et l'importance des flux de matieres organiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 188-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T PARIS 6 1996 249
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.