Les recepteurs 5-ht1a et 5-ht6 de la serotonine dans le systeme nerveux central de rat : etudes a l'aide d'anticorps specifiques et par rt-pcr quantitative

par CAROLINE GERARD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. HAMON.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les travaux presentes dans ce travail de these concernent l'etude de deux recepteurs de la serotonine, les recepteurs 5-ht#1#a et 5-ht#6, dans le systeme nerveux central du rat. Nous avons, dans un premier temps, produit et caracterise des anticorps specifiquement diriges contre le recepteur 5-ht#1#a en injectant, a des lapins, une proteine de fusion comprenant la totalite de la troisieme boucle intracellulaire de ce recepteur. Ces anticorps ont permis de confirmer la distribution regionale du recepteur 5-ht#1#a, et de preciser sa localisation cellulaire dans les noyaux du raphe, le septum, l'hippocampe et le noyau interpedonculaire. Ce recepteur est surtout present a la peripherie des corps cellulaires lorsqu'il est exprime par les neurones serotoninergiques du raphe, alors qu'il est localise essentiellement sur les dendrites quand il est exprime par des neurones non serotoninergiques. Dans un deuxieme temps, nous avons entrepris l'etude du recepteur 5-ht#6 a l'aide de nouvelles approches impliquant le developpement d'outils moleculaires specifiques. Grace a la technique de rt-pcr competitive, nous avons etabli la distribution regionale quantitative de l'arnm du recepteur 5-ht#6 chez le rat. Associee a la lesion selective des systemes serotoninergiques et dopaminergiques, cette technique nous a permis de montrer que le recepteur 5-ht#6 n'est pas un autorecepteur et qu'il n'est pas exprime par les neurones dopaminergiques de la substance noire et de l'aire tegmentale ventrale. Afin de visualiser le recepteur 5-ht#6 malgre l'absence de radioligand specifique, nous avons produit des anticorps diriges contre un peptide synthetique correspondant a une portion tres selective de la partie c-terminale de ce recepteur. Un faisceau convergent d'arguments milite en faveur de la specificite de ces anticorps. La distribution de l'immunoreactivite montre un enrichissement au niveau des tubercules olfactifs, du striatum, du n. Accumbens, de l'hippocampe (neuropile) et du cortex cerebral. Elle correspond, dans son ensemble, a la distribution de l'arnm du recepteur 5-ht#6, suggerant que ce recepteur est adresse dans des zones proches de ses sites de synthese. L'utilisation de ces anticorps en immunohistochimie optique et electronique montre qu'au moins au niveau du striatum et de l'hippocampe l'immonoreactivite se situe surtout sur des dendrites au regard de terminaisons neuronales non marquees. L'utilisation des anticorps anti-recepteurs 5-ht#1#a et 5-ht#6 dans des protocoles de double marquage devrait permettre d'identifier les types cellulaires qui expriment ces recepteurs, voire de contribuer a en preciser les implications fonctionnelles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 102 P.
  • Annexes : 263 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.