Etude des proprietes oncogeniques du papillomavirus de type 16 (hpv16) dans les cancers du col uterin et des lignees cellulaires derivees

par SEVERINE FOGEL

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de D. BLANGY.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le cancer du col de l'uterus est le deuxieme cancer le plus frequent de la femme. La caracterisation de nouveaux marqueurs pronostiques est fondee sur une meilleure connaissance de la pathogenese du col uterin. Dans deux lignees humaines derivees de cancers invasifs du col, les genes c-myc, c-fos, c-jun et c-h-ras semblent toujours sensibles aux systemes de regulation lies au cycle cellulaire. Par contre, aucune expression preferentielle du messager p53 a la transition g1/s n'a ete decelee dans la lignee igr/cut341 infectee par un hpv (papillomavirus humain) de type 16. La transfection de la lignee igr/cut40 hpv negative et p53 mutee par l'adn hpv16 entier diminue la quantite globale de messager p53 et abolit le pic d'arnm a la transition g1/s. La transfection du gene hpv16 e6 diminue le taux d'arnm c-myc suite au raccourcissement de la phase g1 et celui de c-h-ras par inhibition de son pic d'expression au cours du cycle cellulaire et accroit le taux d'arnm c-jun consequent a la perte des mecanismes de retroregulation. Notre etude suggere que les proteines multifonctionnelles e6 et e7 de l'hpv16 perturbent le programme d'expression genetique de la cellule en exercant sur des genes importants dans le maintien de l'homeostasie tissulaire une activite transcriptionnelle independante de la p53 mais qui pourrait necessiter des facteurs epitheliaux specifiques. Nos recherches cliniques montrent que l'agressivite des cancers du col chez les jeunes femmes n'est pas liee au statut viral mais que les recidives de mauvais pronostic expriment significativement moins de messagers hpv16. Des taux d'arnm p53 decroissants et c-myc croissants ont ete observes en fonction de l'evolution de la maladie. Notre etude sur les cancers des voies aerodigestives superieures implique l'inactivation de la p53 par mutation contrairement aux cancers du col, mais n'est pas en faveur d'un role quelconque des hpv


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 P.
  • Annexes : 485 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.