Proprietes photophysiques et complexantes de la 8-hydroxyquinoleine en milieu organique et micellaire inverse

par ISABELLE DEVOL

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de B. VALEUR.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La 8-hydroxyquinoleine (8-hq) est un agent complexant tres utilise en extraction, occupant la seconde place apres l'edta. Son caractere fluorogenique peut egalement etre utilise soit avec la molecule 8-hq elle-meme, soit avec un certain nombre de ses derives ou grace a l'insertion dans des structures plus elaborees presentant une meilleure selectivite que la 8-hq. Cependant, les proprietes complexantes et fluorogeniques de cette molecule deja ancienne sont encore mises a profit de facon empirique. L'etude du comportement de la 8-hq entreprise ici a permis d'etablir qu'il existe en solution aqueuse une liaison hydrogene intramoleculaire entre les groupements -oh et n. Dans les alcanes, il est montre pour la premiere fois qu'il se forme des dimeres d'une grande stabilite, alors que dans les solvants chlores, une molecule d'eau ponte vraisemblablement les groupements fonctionnels. Dans les trois types de solvants, l'excitation de la molecule conduit a la formation d'un tautomere non fluorescent, resultant de transferts couples de protons et d'electron. En presence de tensioactifs anionique (aot) ou cationique (ctac), il est observe un phenomene d'association qui diminue la probabilite de tautomerisation photoinduite et engendre une emission de fluorescence. La complexation avec un cation metallique reduit egalement de facon considerable les possibilites de tautomerisation. Le chelate est donc fluorescent. Des complexations avec l'ion aluminium (neurotoxique) ont ete realisees et etudiees sur le plan thermodynamique et cinetique en phase homogene et en micelles inverses ou il est observe une exaltation de fluorescence remarquable de l'oxinate: un facteur d'exaltation de 120 a ete obtenu ici en milieu aot/heptane par rapport a la solution aqueuse, superieur a tous ceux publies precedemment. Ce phenomene a ete interprete comme resultant d'une diminution de la probabilite de photorupture de la liaison -o-metal au sein des oxinates


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 228 P.
  • Annexes : 227 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1996 121
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.