Les pigments comme biomarqueurs specifiques des stocks et flux de matiere autotrophes en milieu marin : application a l'ocean austral et a l'ocean pacifique equatorial

par CAROLINE CAILLIAU

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de H. CLAUSTRE.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude, placee dans le contexte general de l'etude du cycle biogeochimique du carbone dans l'ocean, a consiste en l'evaluation, des principaux processus d'evolution de la biomasse phytoplanctonique. Ce travail a procede du developpement et de la mise au point de differentes techniques de mesure, procedant toutes de l'utilisation de biomarqueurs pigmentaires. L'abondance et la composition de la biomasse autotrophe ont ete estimes a partir de la mesure, par chromatographie liquide haute pression (hplc), des concentrations de differents pigments. Le taux de croissance brut et specifique du phytoplanction a ete calcule selon la recente methode de marquage pigmentaire au carbone 14, tandis que les differentes voies d'evolution de la matiere organique ainsi produite ont ete evaluees a partir de la mesure des concentrations des produits de degradation de la chlorophylle a. Le bilan des differents stocks et des flux de carbone a ete effectue dans deux zones oceaniques de type high nutrient-low chlorophyll (hnlc): le secteur indien de l'ocean austral (campagne antares 2, fevrier-mars 1994), et l'ocean pacifique equatorial (campagne olipac, novembre 1994). L'etude pigmentaire menee dans ces deux zones a ete realisee conjointement a l'analyse de differents parametres environnementaux, afin d'apprehender la nature du controle exerce sur la composition, le taux de croissance et le devenir de la biomasse autotrophe. De maniere generale, ce sont les cellules de petite taille qui ont domine le compartiment autotrophe dans ces deux regions. Les faibles biomasses mesurees seraient expliquees par une limitation de la croissance en ocean austral, et par une limitation du maintien du phytoplancton dans la couche euphotique en pacifique equatorial. Nos resultats ont demontre que les facteurs ayant une influence, a un niveau taxonomique, sur le maintien et/ou sur la croissance du phytoplancton en zone euphotique etaient nombreux et interdependants, leur pression s'exercant differemment selon la region concernee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 209 P.
  • Annexes : 238 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E V a 1 / CAI / p
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-040520100001
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.