Interactions des composes polyanioniques avec l'adn topoisomerase ii. Implications dans la thematique anticancereuse

par YOUSSEF BENCHOKROUN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de A. KRAGH LARSEN.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Afin de mieux comprendre les bases moleculaires des effets cytotoxiques de la suramine, nous avons developpe une lignee resistante a la suramine, dc-3f/su1000, par exposition continue a des concentrations croissantes de suramine. Nous avons montre que ces cellules dc-3f/su1000 presentent une resistance croisee aux inhibiteurs classiques de la topoisomerase ii comme l'amsacrine, la doxorubicine et l'etoposide et une diminution de l'induction du complexe clivable. Les activites catalytiques des topoisomerases i et ii dans les extraits nucleaires des cellules resistantes sont augmentee. L'augmentation de l'activite topoisomerase ii est probablement due a une augmentation dans la phosphorylation de l'enzyme. Par contre ni l'adn polymerase ni l'arn polymerase ne sont modifies dans les cellules resistantes dc-3f/su1000 (lelievre et al. , 1995). L'exposition continue et prolongee des cellules dc-3f/su1000 en presence de la suramine a provoque plusieurs modifications moleculaires telles que l'alteration de la topoisomerase i et ii. Ces alterations ne sont pas forcement liees directement a l'action cytotoxique de la drogue. Afin d'avoir une alteration plus specifique des cibles cellulaires de la suramine et confirmer l'action cytotoxique de la suramine sur la topoisomerase ii, nous avons developpe une autre lignee resistante a la suramine ; les cellules dc-3f/sum-1 par mutagenese des cellules parentales dc-3f suivie par une selection a la suramine. Lors de la mutagenese des cellules dc-3f. La quantite en proteine topoisomerase ii et des cellules resistantes dc-3f/sum-1 dans les lysats cellulaires et dans les noyaux n'a pas changee par rapport a la lignee parentale sensible. Les differences resident au niveau des complexes clivables stabilises par le vm-26, le vp-16 et le mamsa. Leur quantite est diminuee d'environ 2 fois par rapport aux cellules sensibles. On pense qu'une mutation au niveau de la topoisomerase ii des cellules resistantes a pu modifier la sensibilite de l'enzyme vis a vis de la suramine in vitro. Cependant, cette mutation semble alterer la localisation nucleaire de la topoisomerase ii, probablement due aux changements dans ses interactions avec d'autres facteurs dans le noyau. Cet efet pourrait expliquer la diminution des complexes clivables stabilises in vivo. De plus les cellules resistantes montraient une diminution d'environ 4 fois de la quantite de topoisomerase ii associee a la matrice nucleaire, alors que la quantite de topoisomerase ii n'a pas changee. Cette diminution de l'association de l'isoforme a l'adn pourrait etre la consequence d'une mutation de l'enzyme qui se reflete par une diminution de la sensibilite a la suramine. En conclusion, ces modifications sont responsables, de la diminution de l'activite catalytique de la topoisomerase ii dans ces cellules, de la resistance croisee a l'amsacrine et a l'etoposide et par une reduction de l'association de la topoisomerase ii a la matrice nucleaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 P.
  • Annexes : 250 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.