Caracterisation du gene kin17 de souris, codant une proteine a doigt de zinc qui s'associe preferentiellement a l'adn courbe

par Agnès Tissier

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire

Sous la direction de Raymond Devoret.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Résumé

    Nous avons isole et caraterise le gene kin17 de souris qui code une proteine immunologiquement apparentee a la proteine reca d'escherichia coli. La proteine kin17 est nucleaire et interagit avec l'adn par l'intermediaire d'un domaine proteique dit doigt de zinc qui est aussi present dans d'autres enzymes de reparation de l'adn. La proteine kin17 reconnait preferentiellement l'adn courbe. J'ai isole puis sequence l'adn complementaire (adnc) du gene kin17 de souris. Pour caracteriser la regulation de l'expression du gene kin17, d'une part, j'ai isole l'adn genomique kin17 et analyse ses sequences regulatrices. D'autre part, nous avons determine le taux d'arn kin17 dans certaines cellules transformees et montre que l'expression du gene est correlee a la proliferation cellulaire. Son expression augmente apres exposition des cellules de souris aux rayonnements ultraviolets (uv-c). Dans les cellules de mammiferes, l'exposition aux uv-c conduit a l'induction de genes de la reponse aux uv. Le gene kin17 serait un nouveau gene de cette reponse aux uv. Il participerait avec d'autres genes impliques dans la reparation tardive de l'adn au processus de protection qui permet a la survie cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 f.)
  • Annexes : bibliogr. (183-198 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.