Religion, société et politique en Algérie : contribution à une sociologie du front islamique de salut

par Atmane Aggoun

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Akoun.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les mouvements islamistes apparaissent dans les sociétés qui n'ont pas développé la société civile, soit parce que l'esprit communautaire ne favorise pas l'émergence de l'individu-citoyen, soit parce que les pouvoirs en place répriment toute velléité politique. L'islamisme est donc une sorte de remise en cause d'une modernité répressive. L'islamisme est une fausse conscience des masses abusées par la misère sociale et politique. Son terrain est le couple culture/identité détruit par les pouvoirs, brisant tout ce qui constitue l'armature sociale. C'est pourquoi l'islamisme est avant tout une valeur-refuge et un element de la dynamique politique et identitaire. Le FIS (front islamique du salut) n'est pas ce qu'il prétend être : l'islam. Au-delà de la crise identitaire il existe des catégories sociales qui ambitionnent une place au pouvoir : l'élite exclue du centre de la cité. Le FIS est bien une sociologie car il est traverse de plusieurs courants de pensée politique et théologique ; souvent il reflète sa structure sociale. Les radicaux qui se recrutent parmi la jeunesse désœuvrée, et l'aile plus politique, l'intellectuelle du mouvement. Le mouvement islamiste algérien est un mouvement d'essence sociale et politique, réaction à la modernité imposée par le haut, bien plus qu'un simple "retour du religieux".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (351-17 f.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction.
  • Annexes : Bibliogr. f. 336-347. Annexe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.