Figures et legendes de la parente

par François Héran

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Pierre Warnier.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Résumé

    Afin de simplifier et d'unifier les formalisations esoteriques de la parente, l'auteur a elabore une nouvelle notation graphique fondee sur l'opposition des lignes verticales (pour un sexe) et des lignes obliques (pour le sexe oppose). Ces << diagrammes de structure >> sont isomorphes a la theorie structurale de la parente et rendent visibles a la fois le pouvoir et les limites de la theorie. Plusieurs applications en sont proposees, avec des exemples tires de diverses cultures : systemes obliques (avec ecart d'age systematique entre conjoints), roulement des alliances avec plus de deux partenaires, systemes complexes, bifurcations des rangs de naissance et non plus des sexes, etc. On demontre que les ecarts d'age structural et les unites classificatoires ne sont pas interpretables comme des variables demographiques. Le second tome retrace l'histoire meconnue des representations graphiques et formelles de la parente depuis byzance. On rehabilite entre autres le role de marcel granet, qui publia en 1939 le premier traite systematique sur les quatre structures elementaires de la parente.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1054 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 660 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5906
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 15021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.