Le langage gestuel des mofu gudur au cameroun

par Liliane Sorin-Barreteau

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Frédéric François.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les mofu-gudur, population "paienne" du nord du cameroun, de 40 000 personnes environ, parlent une langue de la famille tchadique. Ce sont des cultivateurs qui vivent au pied des monts mandara. Bien que leur langue ait fait l'objet de recherches linguistiques et dispose d'un systeme de transcription standardise, les mofu-gudur pratiquent essentiellement l'oralite. Leur culture est fondee sur la tradition orale. Apres une presentation des grands traits du milieu geographique, du mode de vie et des traditions des mofu-gudur, est decrite la maniere dont les gestes interferent dans la "litterature orale". La description du langage gestuel s'est appuyee essentiellement sur la description des gestes correspondant a un lexique verbal (tous les verbes, en tant "qu'indicateurs d'action" peuvent etre exprimes gestuellement). Les gestes sont decrits en adoptant une methodologie developpee par w. Stockoe pour la langue des signes americaine). Quatre parametres permettent de serier l'approche descriptive de chaque geste la configuration, l'orientation, la localisation et l'action, en ajoutant parfois une description des mimiques faciales. On notera que le critere de l'action constitue, en fait, une variation, dans le temps et dans l'espace, des trois autres parametres. L'analyse detaillee des quatre parametres a permis d'operer certains regroupements, des index avec les memes configurations, orientations, localisations et actions. Ii ressort de l'analyse de ces index que le systeme gestuel des mofu-gudur est extremement mimetique. En consequence, chaque trait est porteur de sens et l'ensemble des traits combines contribue a creer des formes et des mouvements qu'il est facile de correler avec la realite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 932 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 90 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5445
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.