Modélisation du rejet chronique par la transplantation aortique chez le rat

par Didier Plissonnier

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Baptiste Michel.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le support de ce travail repose sur la mise au point d'un modèle expérimental de rejet vasculaire chronique : la transplantation aortique chez le rat. Ce modèle se définit par la greffe allogénique d'une structure composée de trois compartiments différents : le compartiment médial est isolé du compartiment intimal et adventitiel par la limitante élastique interne et externe. Ce modèle se caractérise par une agression de la paroi artérielle aboutissant à une nécrose de la média. Un phénomène réparateur associe un épaississement intimal et une fibrose du compartiment adventitiel. La première approche a consisté à étudier l'effet de 3 types d'hypertension artérielle différents sur le modèle. Alors que l'agression de la média dépendait du potentiel immun du receveur, la réponse intimale proliférative augmentait avec l'hypertension artérielle. La deuxième approche avait pour but l'étude de l'effet de la cyclosporine associée à une héparine de bas poids moléculaire (HBPM). La cyclosporine seule diminuait l'agression du greffon, en particulier la destruction de la média. L'HBPM seule diminuait la réponse intimale proliférative. Les deux molécules agissaient en synergie pour prévenir complètement la destruction du greffon. La troisième approche décrivait la séquence des évènements immunologiques affectant la paroi artérielle. L'infiltration inflammatoire cellulaire du compartiment externe et interne était en discordance avec l'absence de pénétration cellulaire du compartiment médial. Cette inaccessibilité du compartiment médial s'accompagnait de dépôts d'immunoglobulines. La dernière approche était fondée sur le concept de compartimentation de la paroi artérielle pour caractériser les immunoglobulines de la média. A partir d'une part de cultures des trois types cellulaires de la paroi, et d'autre part des immunoglobulines sériques ou obtenues par élution, nous avons pu affirmer la spécificité des immunoglobulines pour les cellules musculaires lisses, et préciser le caractère MHC 1 du support antigénique. .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXXII-145p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4622
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.