Etude morphofonctionnelle sympathique périphérique du pénis chez le rat

par François Giuliano

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Paul Rousseau.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Après un rappel concernant le pénis du rat et la neurophysiologie périphérique de l'érection, nous rapportons des résultats concernant l'organisation des voies sympathiques impliquées dans le contrôle des mécanismes vasculo-tissulaires de l'érection Chez le rat adulte anesthésié, l'érection étant provoquée par stimulation électrique du nerf caverneux, l'ensemble du système nerveux sympathique exerce un rôle antiérectile probablement dû à la noradrénaline et au NPY. Anatomiquement, il existe deux voies distinctes empruntées par les fibres sympathiques destinées au tissu érectile. Le nerf hypogastrique représente le contingent prévertébral, la chaîne sympathique paravertébrale le contingent paravertébral. Nous montrons, morphologiquement, l'existence de fibres nerveuses noradrénergiques issues de la chaîne sympathique sacrée et rejoignant les nerfs pelviens, classiquement considérés comme exclusivement parasympathiques. Nous montrons, en électrophysiologie, l'existence d'un contingent sympathique à destinée pénienne empruntant le nerf honteux somatique, pour rejoindre le nerf dorsal du pénis. Utilisant notre modèle d'érection, aucun rôle n'est mis en évidence pour le nerf hypogastrique. A l'inverse, nous démontrons un rôle antiérectile pour les fibres sympathiques paravertébrales empruntant les branches du nerf honteux, il s'exercerait via la contraction du muscle lisse du tissu érectile. Par ailleurs nous postulons l'existence d'un contingent sympathique antiérectile, indéfini anatomiquement, spécifiquement impliqué dans le contrôle du flux artériel pénien. Enfin ni la stimulation du nerf hypogastrique, ni celle de la chaîne sympathique ne provoquent de réponse érectile. Ces résultats conduisent à discuter du support neurophysiologique du rôle antiérectile de l'innervation sympathique et du rôle proérectile attribué aux noyaux spinaux sympathiques dans l'érection psychogénique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XII-37p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.