Immuno-régulation de la fonction thyroïdienne par une phenothiazine, l'alimemazine

par Lila Takorabet

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jeannine Charreire.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La glande thyroïde est le siège de deux maladies auto-immunes : la thyroïdite de Hashimoto et la maladie de Basedow. Ces deux pathologies qui sont opposées tant par leur caractéristiques immunologiques qu'endocrinologiques sont d'origine multifactorielles : c'est de l'interaction de plusieurs facteurs de risque que naît la maladie. Cependant, la capacité d'expression par les cellules épithéliales thyroïdiennes (CET) des molécules de classe II du complexe majeur d'histocompatibilité (CMH) au cours de pathologie auto-immune thyroïdienne, transforme ces cellules en cellule présentatrice d'antigène (APC) professionnelles. Dans le premier volet de notre travail, nous avons étudié le rôle physiologique des anti-corps monoclaux (Acm) anti-récepteur de la TSH (R-TSH) sur la prolifération des CET. Tous les Acm anti-R-TSH induisent une prolifération des CET, cependant, variable d'un Acm à l'autre. Nous avaons également décrit un nouveau rôle pathogénique des Acm anti-R-TSH. En effet, nous avons montré clairement le rôle de ces Acm anti-R-TSH dans la modulation des molécules de classe II du CMH des thyrocytes, impliquées dans la reconnaissance immunologique. A ce jour, aucun Acm anti-R-TSH n'a été décrit qui stimule l'expression des molécules de classe du CMH. Si de tels Ac existent dans la patologie de Basedow, ils pourraient jouer un rôle aggravant dans la maladie en développant même en l'absence de l'IFN-y, la capacité des CET à présenter ses propres auto-antigènes (AAg) aux lymphocytes T autoréactifs. Dans la seconde partie, nous avons évalué le rôle d'une phénothiazine, l'alimémazine couramment utilisée en pédiatrie, sur l'expression des Ag de classe II CMH dans les CET murines et humaines, sachant que le gavage des rats par cette drogue induit des désordres thyroïdiens : infiltration lymphocytaire de la glande thyroïde et diminution du taux des hormones thyroïdiennes. Nous montrons que l'alimémazine utilisée à des concentrations physiologiques induit l'expression ectopique des molécules de classe II du CMH, augmente l'expression des Ag thyroïdiens (thyroglobuline (Tg) et le R-TSH) et des molécules d'adhésion (ICAM-1 et B7) à la surface des CET. En plus, une réponse allogénique et syngénique spécifique de la Tg murine a été observée en présence des CET traitées par l'alimémazine. L'ensemble de ces résultats suggère que l'alimémazine en induisant l'expression des Ag de classe II du CMH, des AAg thyroïdiens à la surface des CET et en favorisant le contact entre ces cellules et les lymphocytes, pourrait jouer un rôle dans l'induction et la perpétuation des désordres thyroïdiens auto-immuns.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (XXVIII-79p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.