Ischémie : reperfusion d'organe : étude des particularités liées à la maturité et à la fonction de l'organe reperfusé

par Pierre Julia

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Alain Carpentier.

Soutenue en 1996

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Lors de la reperfusion d'un organe ischémique, de nouvelles lésions peuvent survenir, liées à la reperfusion, et susceptibles de réduire à néant le bénéfice de celle-ci. Ce phénomène d'ischémie-reperfusion peut concerner tous les organes de l'organismes, il comporte des principes généraux, et des particularités liées cellulaires concernés. En ce qui concerne le myocarde adulte, le contrôle des conditions et de la composition de la solution de reperfusion cardioplégique sont essentiels. Une limitation de la dose administrée est importante du fait de la survenue d'effets nocifs par " overdose ". La présence de globules rouges à la phase initiale de la reperfusion est nécessaire du fait de leur richesse en chélateurs des radicaux libres. Les leucocytes jouent un rôle important lors de la reperfusion, mais la déleucocytation des solutions de cardioplégie ne semble pas nécessaire. Enfin, après thrombolyse initiale d'un infarctus à la phase aiguë, l'angioplastie coronaire donne de meilleurs résultats qu'une revascularisation chirurgicale. En ce qui concerne le myocarde immature, le métabolisme anaérobie des acides animés est responsable d'une augmentation de tolérance vis à vis de l'ischémie. De nouveaux modèles expérimentaux plus adaptés à cette tranche d'âge ont été crées pour tester les méthodes de protection myocardique employées lors du traitement chirurgical des cardioplégie sanguine hypocalcémique de type adulte. Une solution intraveineuse enrichie en substrats est capable d'augmenter la tolérance du myocarde immature à une double agression hypoxique et ischémique semblable à celles rencontrées dans les cardiopathies congénitales cyanogènes. En ce qui concerne le rein, un contrôle de la pression de reperfusion initiale post-ischémique permet de réduire les lésions de reperfusion par mise au repos du rein pendant cette période. Ces résultats sont encore améliorés par un contrôle chimique complémentaire au moyen d'une solution de reperfusion spécifique que nous avons mise au point. Cette reperfusion controlée permet une diminution de la vasoconstriction rénale et une meilleure reprise du métabolisme aérobie. Par ailleurs, l'existence de lésions controlatérales lors d'une ischémie-reperfusion rénale unilatérale prouve la libération dans la circulation générale de médiateurs humoraux capables d'entrainer des lésions à distances de l'organe reperfusé. Ces résultats permettent d'espérer une amélioration future de la fonction rénale post-transplantation en clinique humaine

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XXXI-130 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.