Pietas dans la transformation religieuse du quatrieme siecle. L'apport de lactance, le "ciceron chretien"

par Blandine Colot

Thèse de doctorat en Histoire du christianisme ancien

Sous la direction de Jean-Claude Fredouille.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette recherche a consiste en l'etude du semantisme du mot latin pietas au quatrieme siecle ap. J. C. , siecle commence avec constantin et la reconnaissance officielle de l'eglise. C'est la transformation du mot qui designait dans le monde classique la disposition a respecter ses devoirs envers les parents, envers la patrie, puis l'empereur, et enfin envers les dieux, que nous avons voulu analyser, sachant qu'il allait devenir exclusivement attache a son sens chretien ensuite. Le sens fondamental de "cultus dei" devait prevaloir, les autres significations passant au second plan. Cette evolution est acquise a la fin du quatrieme siecle et debut du cinquieme, avec essentiellement augustin ; mais c'est le processus menant a ce terme que nous avons etudie et c'est le contemporain de constantin, lactance, auteur des institutions divines, qui s'est trouve au centre de l'etude. Une logique profonde de la pensee du philosophe chretien etait fondee sur la "logique familiale" de pietas. Elle entrait dans une problematique sur la justice le droit et la religion, que lactance a traitee en reprenant des questions ciceroniennes, notamment sur lus naturale et religio. La pietas chretienne devait ramener l'age d'or de la justice au sein de la "famille humaine". C'est la religiosite des paiens cultives de l'antiquite tardive qui est alors apparue sous une forme "vivante", et l'etude de pietas chez lactance a sans doute permis de decouvrir sur quels points l'apologiste avait pense faire admettre a ses interlocuteurs paiens la verite de la religiochretienne. A l'epoque de la reconnaissance officielle de l'eglise, lactance a "legitime".


  • Résumé

    This thesis results of a study on the semantism of the word latin pietas in the fourth century, which began when constantin legitimated the christianity. This notion designed in pagan culture the disposition to respect his duties towards parents, fatherland (then, emperor), and gods. In the christian language pietas designes cultus dei, and the other senses have place in a secondary ground. This evolution is historically effected with augustine, but in fact, the process of this evolution begins with lactance, the author of the institutiones diuinae, who tries to "legitimate" the christian use of latin. The apologist questions the thought of cicero, and also of his contemporaneous about ius naturale, religio. Indeed, questions of right are questions of religion in rom. Pietas is in the found of the lactantius' reflexion : this notion contents a "familial" logic, which shall garantee, for the apologist, justice among the "human family". These "rational" arguments of lactance were strong towards the pagans. So, while the church was legitimated, lactance organised the new "semantic field" of pietas : humanitas, misericordia, justitia and caritas. The christian evolution of semantism of pietas shall be achieved with ambrosius, hieronymus and augustine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3772
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.