Horace : nature et poésie

par Anne-Marie Lathière

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Alain Michel.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude montre, à partir du recensement des images, comment Horace, dans les textes théoriques (sat. 14 et i 10; ep. I 19, ii, 1,2,3), conçoit la création littéraire en se référant à une certaine idée de la nature. Mécanisme et allégorie dotée d'intentions, la nature a créé, en mêlant différents éléments, un univers sensible peuple de caractères capables d'extérioriser des sensations. Horace perçoit cette création comme un théâtre sur lequel les caractères, assimilés à des rôles, interprètent des scènes uniques éternellement reprises. Le poète imite les fondateurs des genres littéraires, sans nier les notions de progrès et d'innovation, et, comme eux, imite, dans le travail du langage, les gestes de la nature (joindre séparer; cacher dévoiler). Sa mission esthétique et morale consiste à dégager les rôles de la confusion "naturelle" et à enfermer la mémoire des exempla, dont le spectacle incite au bien, dans l'univers indestructible des mots. L'art horatien s'inspire de la stylisation dramatique et de la breuitas alexandrine. Second paradoxe : cet art qui obéit à la nature universelle et individuelle prétend abolir la loi de la mort. Mais, dans un univers en équilibre sur ses contradictions, le poète s'inquiètera toujours de devoir choisir entre le charme et la lutte, la force et la grâce, dont la complémentarité définit la beauté.


  • Résumé

    This study, based on an inventory of his images, shows Horace’s conception of literary creation in his theoretical developments (sat i-4 et i-10; ep i-19 et ii-1,2,3), as he refers to a certain conception of nature. Nature, both as a mechanism and an allegory endowed with intentions, has, by mixing different elements, created a sensitive universe inhabited by characters capable of exteriorizing sensations. Horace sees this creation as a stage upon which these characters, like theatrical parts, enact unique and ever-repeated scenes. The poet imitates the founders of the literary genres, without refusing the notions of progress and innovation, and, like them, mimics nature's deeds (joining together putting as under; concealing unveiling). His aesthetic and moral mission consists in sorting the parts out of the <<natural>> chaos, and in enclosing the memory of exempla, the contemplation of which leads to good, in the indestructible world of words. Horatian art finds its inspiration in dramatic stylization and alexandrine breuitas. Second paradox: this art that obeys universal and individual nature seeks to abolish the law of death. But, in a universe balanced on its contradictions, the poet will always strive to obey the necessity of choosing between charm and struggle, strength and grace, - the harmonious blending of which defines beauty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (275, 472 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean-Jaurès. UFR Lettres, philosophie et musique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3729

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5503
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.