Le jardin des songes : étude sur la symbolique du jardin dans la littérature et l'iconographie fin-de-siècle

par Isabelle Krzywkowski

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean de Palacio.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le projet de ce mémoire est à la fois de donner, par l'intermédiaire du jardin, un aperçu du paysage imaginaire fin-de-siècle, et en même temps de proposer une approche pour l'analyse de l'espace dans la fiction. Après avoir étudié les contraintes liées aux caractéristiques spatiales propres au jardin, ainsi que les éléments induits par le topos dans lequel il s'inscrit, il nous a été possible de montrer comment l'époque, par les scènes qu'elle situe dans le jardin, détournait une tradition. Cela nous a également permis de prouver qu'elle mettait en œuvre, tant en littérature qu'en peinture, une approche de l'espace qui illustrait ses principes esthétiques : le jardin, en effet, dans la mesure où il repose sur l'artifice et se présente, contrairement à la nature, comme un lieu qui risque toujours de dégénérer, apparait comme un archétype de l'espace fin-de-siècle. Sa représentation reposant sur la métaphore et l'oxymore, il pervertit les catégories de la classification, et se présente comme un motif privilégié pour remettre en cause les règles académiques de la mimesis.

  • Titre traduit

    Garden of Reveries : a Study on the Symbolism of the Garden in the "Fin-De-Siècle" Literature and Iconography


  • Résumé

    The aim of this thesis is two-fold. It offers a vision of the imaginary fin-de-siècle landscape, and it proposes a way to analyse fictional space. After having studied the inherent constraints of the spatial characteristics of gardens, as well as the elements that issue from its generic topos, we have shown how the age subverted a tradition by filling the garden with a particular content. This has also allowed us to show that the age organized, both in literature and in painting, an approach to the notion of space which highlighted its aesthetic principles : the garden, in that it is principled in artifice and is presented unlike nature, as a place always on the point to degenerating, appears as an archetype of fin-de-siècle space. Its representation being based on metaphor and oxymoron, the garden perverts the classificatory categories, and thus offers itself as a place where the academic procedures of mimesis are challenged.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3808

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 18677
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5919
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2075
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 15239
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.