L'idée de création à l'âge classique

par Kim Sang Ong-Van-Cung

Thèse de doctorat en Histoire des religions

Sous la direction de Pierre Magnard.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'auteur de la thèse mène une enquête généalogique dont le but est de cerner les modifications que le dix-septième siècle apporte à l'idée de création par rapport à l'époque médiévale. En replaçant le geste des philosophes cartésiens dans son horizon médiéval,on en mesure mieux l'originalité. Il devient manifeste que l'idée de création est un des enjeux de la philosophie classique. Elle la constitue en effet comme un concept philosophique à part entière. La thèse comporte deux axes majeurs qui correspondent aux deux sens de l'idée de création:comme acte et comme résultat. Dans le premier,on examine la question des attributs divins et du motif de la création. Elle semble faire de la toute-puissance le principe de l'être,ce faisant la puissance ne fait-elle pas éclater la conception équilibrée de la sériation des attributs divins au Moyen Age et en particulier au treizième siècle ? On tente,pour répondre à cette question,de donner un sens à la libre création des vérités éternelles et aux oppositions des philosophes cartésiens à l'encontre de cette thèse. La considération de la création comme résultat est une réflexion sur le problème de l'individuation et sur ses sources médiévales. On trouve alors une conception de l'individualité et de la personne qui sort de la simple considération métaphysique-et non pas théologique-pour devenir le centre d'une philosophie de la liberté qui exprime le sens de l'idée de création à l'âge classique.

  • Titre traduit

    The Idea of creation in classical philosophy


  • Résumé

    The author of this thesis is producing a genealogical inquiry which attempts to seize the modifications of the idea of creation during the seventeenth century. By putting the gesture of the cartesians philosophers back into its medieval context. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 701 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.658-679

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3769

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5334
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1934
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.