L'art litteraire de guy de maupassant dans ses contes ou la mimesis et sa. . . Tva

par VLADIMIR FLOREA

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Georges Molinié.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de la these degage quelques grands traits de la pensee theorique de maupassant ecrivain: elle est le fruit d'un heritage litteraire (flaubert et tourgueniev), elle fait la part belle a la reproduction de la situation reelle de communication. Maupassant rejette le terme de realiste et prefere celui d'illusionniste. La deuxieme partie detaille quelques moyens de creer l'illusion: les deictiques et l'effacement du narrateur derriere les personnages qu'il fait parler (au style direct ou indirect libre, tres rarement au style indirect); l'emploi de diverses formes de la repetition (phonetique, metrique, lexicale) cree un effet de seduction du lecteur. La troisieme partie etudie le fonctionnement de l'interrogation dans les contes - elle montre le desemparement et la solitude des personnages, mais aussi du narrateur. Enfin, l'etude des noms des personnages montre d'une part le souci de creer l'illusion (des noms "normaux"), d'autre part des distorsions nombreuses qui permettent un autre niveau de lecture de certain contes.


  • Résumé

    The first part of the thesis draws some main outlines of maupassant's theoretical thought as a writer: we know that it is the incoming of a literary inheritage (from flaubert and tourgueniev); his thought attaches a great importance to the replication of the real-life situation of speaking. Maupassant throws out the term of realistic, he prefers being called illusionist. The second part lists some means of making illusion: the shifters, the self-effacement of the narrator beyond the dramatis personnae who are promoted to talk (direct speeches, dicours indirect libre, and a few reported speeches); by using some forms of repetition (phonetical, metrical or lexical), he obtains a seductive effect in the reader. The third part studies how questions work - the characters feel alone and distraught and the narrator shares their distress and ignorance. The thesis lastly shows that in addition to the use of "normal" proper names, there ar much distortions that allows other mays of meaning maupassant's short-stories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3632
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.