'Swe- en grec ancien : la famille du thème de pronom réfléchi

par Daniel Petit

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Louis Perpillou.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude se propose d'analyser la représentation du thème indo-européen * swe - de pronom réfléchi en grec ancien. Par sa structure morphologique, le pronom réfléchi apparait en grec comme proche des pronoms personnels. Cette proximité de *swe - et des pronoms personnels, qui se retrouve dans ses correspondants étymologiques attestés dans les autres langues indo-européennes, peut conduire à analyser le pronom réfléchi comme un type particulier de pronom personnel. Cependant, par son comportement syntaxique et la nature de la référence qu'il exprime, il semble appartenir à une catégorie pronominale nettement différente. On observe par conséquent une contradiction à laquelle on a tenté ici d'apporter une réponse en analysant la situation des formes de *swe - en grec à travers les traits principaux qui les définissent: l'accent et la référence syntaxique (opposition de l'anaphore et de la réflexivité), la structure du radical (*swe -, *se- et *sewe-), le nombre (opposition du singulier *swe- et du pluriel *sbhe-), la personne (limitation de *swe- à la troisième personne) et le cas (constitution d'un paradigme flexionnel en relation avec le paradigme des pronoms personnels). Cette réflexion, qui est menée à partir du grec archaïque et poursuivie par une comparaison des données indo-européennes, conduit à proposer une analyse sémantique du thème *swe-, ce qui permet d'en retrouver également des représentants lexicaux, par exemple dans des radicaux comme *swed"particulier", *swedh-"habitude",*swet-"compagnon", et à reconstruire, derrière la fonction syntaxique de la réflexivité, une fonction sémantique plus ancienne ("soi, personne propre"), dont les vestiges subsistent encore à date historique dans les différentes langues indo-européennes.

  • Titre traduit

    'Swe in old Greek : the family of the reflexive pronoum stem : forms, functions, representations, vocabulary, etymologies


  • Résumé

    This study is devoted to the analysis of the representation of the Indo-European reflexive pronoun stem *swe-in old Greek. Through its morphological structure, the reflexive pronoun appears in Greek to be close to the personal pronouns. From this formal proximity between *sew- and the personal pronouns, which could be observed also through the etymological evidence in the other Indo-European languages, we could conclude that the reflexive pronoun was in fact a personal pronoun of a particular kind. However, through its syntactical behavior and the kind of reference it has to express, it seems to belong to a clearly different pronominal category. We are therefore confronted with a contradiction which we tried to answer in this study through an analysis of the situation of *swe-in Greek and of the main features which could help to define its position: stress and syntactical reference (opposition of anaphora and reflexivity), phonological structure of the stem (*swe-, *se- and *sewe-), number (opposition of a singular *swe-and a plural *sbhe-), person (limitation of *swe-as a third person pronoun) and case (inflectional paradigm in relation with the paradigm of the personal pronouns). The chief conclusion of this analysis, which is based especially on archaic Greek and on the comparison with the Indo-European evidence, is that it could be possible to suppose that the stem *swe- had originally a semantical value (whose evidence could be found in derivative lexical stems, like *swed-"particular", *swedh-"habits", *swet-"fellow"), and to reconstruct, behind the syntactical function of *swe- (reflexive pronoun), an older semantical function ("oneself in its individuality"), which could be still observed at an historical stage in the different Indo-European languages.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Peeters à Paris, Louvain

*sue- en grec ancien, la famille du pronom réfléchi : linguistique grecque et comparaison indo-européenne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3595
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 384

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4964
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par Peeters à Paris, Louvain

Informations

  • Sous le titre : *sue- en grec ancien, la famille du pronom réfléchi : linguistique grecque et comparaison indo-européenne
  • Dans la collection : Collection linguistique , 79
  • Détails : 1 vol. (453 p.)
  • ISBN : 2-87723-452-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 428-423. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.