Pour une histoire naturelle de la géographie. Les voyageurs-naturalistes français au Brésil au siècle des Lumières

par Inès Aguiar de Freitas

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Paul Claval.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre objectif principal est de prouver que la géographie, et tout particulièrement la géographie dite "humaine", tire ses racines de l'histoire naturelle pratiquée au XVIIIème siècle. Pour le démontrer, nous avons choisi de travailler sur les voyageurs-naturalistes français au Brésil, au siècle des Lumières. Le travail de ces scientifiques, collecteurs et illustrateurs comporte trois éléments qui seront d'une importance décisive dans la formation de la géographie comme science moderne, "objective" : un souci des descriptions réalistes ; les classifications systématiques des collections ; et l'utilisation de la méthode comparative dans les interprétations. Et il ne s'agit pas seulement d'un transfert de ces méthodes de l'histoire naturelle à la géographie : les naturalistes ne se satisfaisaient plus de limiter leurs intérêts aux plantes et animaux, et étendaient finalement ce même intérêt aux peuples et aux sociétés, et ils le faisaient en utilisant les méthodes de l'histoire naturelle. Et nous croyons que l'extension des méthodes naturalistes à l'étude des sociétés a donné à la géographie, non seulement ses méthodes et ses pratiques, mais aussi son sujet. Une géographie nouvelle était née.

  • Titre traduit

    For a natural history of geography. The French naturalist travelers in Brazil during the Enlightenment


  • Résumé

    The fundamental aim of this thesis is to show that the modern geography find its roots in the natural history, in the 18th century. In order to prove it we took as example the French scientists travelers in Brazil during this time. The work of these teams of scientists, collectors, and illustrators displayed three features of decisive significance for the formation of geography as a distinctly modern, avowedly "objective" science: a concern for realism in description, for a systematic classification in collection, and for the comparative method in explanation. But the scientific project represented by naturalist's travels may not have seen as simple as that: naturalists didn't confine themselves to plants and animals. They also took a keen interest in peoples. And the extension of these scientific methods of observation, classification and comparison to peoples and societies had made the modern geography's subject possible. A new geography was born.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3591

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4919
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 900
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.