L'arctique scandinave médiéval (Groenland, Canada oriental et alentours) : terre isolée ou pôle d'attraction ?

par Jacques Privat

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Régis Boyer.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'Arctique scandinave médiéval a été longtemps considéré comme une lointaine terre isolée. Sa population scandinave (islando-norvégienne)disparaît entièrement vers le 16e siècle sans qu'aucune explication convaincante n'ait été fournie. Cette thèse reconsidère les théories ayant prévalu jusqu'ici : l'isolement du Groenland ou des dépendances scandinaves (Islande, Canada), le déclin des colonies scandinaves relatif à cet "isolement", le rejet d'une responsabilité inuit quant à la disparition nordique du Groenland et Canada. Cette étude adopte une approche sous trois angles différents : 1) l'approche scandinave qui a prévalu jusqu'ici, utilisant les sources écrites médiévales (et postérieures) en majorité islandaises et norvégiennes, relatives à notre sujet, 2) l'approche inuit quasiment délaissée à ce jour, basée sur le fond traditionnel inuit, et sur le fond artistique inuit médiéval décrivant les scandinaves, 3) l'approche européenne méridionale également ignorée malgré un fonds des plus intéressants et conséquents quant aux terres du nord. Ce témoignage permet de remettre en cause la théorie de l'isolement. Un intérêt particulier est accordé au fond cartographique concernant l'Arctique. Elément important de cette thèse, les recherches archéologiques dans l'Arctique sont abondamment utilisées afin de vérifier diverses sources écrites scandinaves médiévales, étrangères ou encore le fonds traditionnel inuit. Le rôle de l'Eglise sera largement analysé, car il est primordial, notamment concernant une des conclusions de la thèse : des emprunts techniques entre Inuit et Scandinaves, des relations globalement pacifiques et amicales entre les deux peuples ayant entraîné une cohabitation voire assimilation nordique. En bref, est proposée ici une vision tout à fait différente de celle qui fut longtemps acceptée pour cette terre éloignée.

  • Titre traduit

    The Scandinavian Arctic in the middle-ages(Greenland,Eastern Canada and surroundings) : isolated land or pole of attraction ?


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'ascq

L'arctique scandinave médiéval (Groenland, Canada oriental et alentours) : terre isolée ou pôle d'attraction ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 311 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury en l'état
  • Annexes : Bibliogr.p.289-307

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3700
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire Sainte-Geneviève (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 SC SUP 12299 NOR

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5423
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2062
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'ascq

Informations

  • Sous le titre : L'arctique scandinave médiéval (Groenland, Canada oriental et alentours) : terre isolée ou pôle d'attraction ?
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 311 p.
  • ISBN : 2-284-00446-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 289-307
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.