Le devenir et la responsabilité chez Nietzsche : le conflit des volontés

par David Kaya

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Marquet.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le devenir dans le sens nietzschéen du terme signifie la « volonté » ou encore le changement évolutif. Tout vivant cherche à devenir plus fort. La vie représente ainsi le rapport conflictuel entre divers êtres qui visent l'accroissement de leur puissance. Nietzsche établit une opposition entre les hommes forts et les impuissants. Les premiers usent de violence contre les seconds. Ceci explique le ressentiment des impuissants qui tiennent les plus forts pour responsables de leur souffrance. C'est ainsi que nait le jugement moral du devenir. L'idéalisme et le nihilisme sont les bases théoriques de l'accusation morale du devenir. La conception nihiliste de la force veut faire de celle-ci autre chose qu'une activité nécessaire, d'où la dévaluation du non-être. Nietzsche rejette complètement la suprématie de l'être sur le devenir. En réalité, il n'existe pas d'être. Celui-ci se fond dans une infinie pluralité où se manifeste la dualité des phénomènes. Le monde de l'apparence ne peut donc pas être soumis à la détermination morale des valeurs, car il relève du domaine de l'esthétique.

  • Titre traduit

    The Becoming and the Responsibility According to Nietzsche : the Wills Conflict


  • Résumé

    The becoming, for Nietzsche, means the “will” or else the evolutionary change. All living seeks to become stronger. Thus, the life represents the struggle between various beings who aim the growth of their strength. Nietzsche established an opposition between the strong men and the impotent men. The first one use violence against the second one. This explains the resentment of the impotent men who hold the strongest for responsible of their suffering. It is thus that is born the moral trial of the becoming. The idealism and the nihilism are theoretical bases of moral accusation of the becoming. The nihilist conception of the strength wants to make other thing of this that a necessary activity, from which the devaluation of non-being. Nietzsche completely rejects the supremacy of the being on the becoming. Really, being does not exist. This one melts in an infinite pluralism where it is demonstrate the phenomenon duality. Therefore, the world of the appearance can't be submissive to the moral determination of value, for he raises of aesthetic domain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 100 KAY dev
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3663

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5401
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 15179
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.