L'image de la femme fatale dans le double miroir de la littérature et de la peinture fin-de-siècle

par Pascale Lacroix Green

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean de Palacio.

Soutenue en 1997

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans cette thèse nous nous proposons d'étudier le mythe de la femme fatale confronté à l'esprit de décadence à travers la littérature de la fin du dix-neuvième siècle en France, en Angleterre et en Belgique. Nous évoquerons plusieurs représentations exemplaires du mythe tels l'idole, la satane, Viviane, la sphinge, Messaline, la gynandre et la prostituée et nous observerons leur évolution à travers divers phénomènes propres à l'esprit de la fin de siècle : l'amalgame, la parodie, l'inversion, la banalisation et la caricature. Nous soulignerons l'importance et les conséquences d'un phénomène d'"inter esthétisme" entre la littérature et la peinture sur l'appréhension du mythe. Chaque figure choisie nous permettra de voir que le décadentisme puise dans des sources aussi variées que le merveilleux, la mythologie, la décadence romaine, le symbolisme, le naturalisme, l'ésotérisme et le féminisme pour arriver à une véritable décomposition de l'image de la femme fatale.


  • Résumé

    The topic of this research is the myth of the "femme fatale" as influenced by the spirit of decadence in Belgian, English and French literature and painting at the end of the 19th century. Several types of representation, or iconographs, of the femme fatale are considered - the idol ; "la satane" ; vivien ; the sphinx ; Messalina ; "la gynandre" ; and the prostitute. The research analyses their evolution across various phenomena evident during the "fin de siècle", namely : stylistic amalgam, parody, narrative inversion, banalization and caricature. It highlights the importance of the phenomenon of exchanges between painting and literature, and the influence of one upon the other, in the portrayal of the myth. The choice and description of each type reveals how inspiration is drawn from a variety of sources - the supernatural, mythology, roman decadence, symbolism, naturalism, esotericism and feminism - and how, progressively, these representations reveal the decomposition of the image of the "femme fatale".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol., 525 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 425 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3693

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5900
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2076
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.