Quantification et aspect verbal en russe : les quantifications du verbe ont-ils une influence sur le choix de l'aspect ?

par Elena Belaïa-Marc

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Paul Sémon.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail est consacré à l'étude du choix de l'aspect quand le verbe est accompagné de la mention du nombre de l'acte. Plus précisément, je me suis intéressée à l'influence des quantificateurs de petit nombre fini sur le choix de l'aspect au prétérit. Mon intérêt se justifie par l'absence quasi totale de recherches approfondies à ce sujet chez les linguistes russes. Je me suis appuyée dans mes travaux sur les théories de J. -P. Sémon qui concernent le verbe russe, notamment sur celle des stades et celle de la chronopoïese (création textuelle de l'illusion du temps qui passe). Outils d'analyse, ces positions théoriques m'ont permis d'élucider un nombre non négligeable de problèmes liés au choix de l'aspect, qui jusqu'alors n'avaient pas trouvé de solutions satisfaisantes. J'arrive à cette conclusion que la mention d'un spécificateur de petit nombre fini n'influence pas en elle-même le choix de l'aspect. Ce dernier est déterminé par l'intégration de l'acte nombre à un contexte précis.

  • Titre traduit

    Quantification and aspect of the russian verb : do quantifiers of verbs influence choice of aspect ?


  • Résumé

    This work is devoted to the study of the choice of aspect when the number of actions of verb is indicated. More precisely, this study examines the influence of small finite state quantifiers on the choice of aspect of verbs in the past tense. The interest paid here to this problem is justified by the almost total lack of detailed studies of the subject by Russian linguists. We have relied on the work of Jean-Paul Sémon on the Russian verb, notably on stadia and chronopoiesis (textual creation of the illusion of passing time). Approaching the problem of choice of aspect from this theoretical position, we have succeeded in shedding light on significant number of problems that had never before been adequately explained. We conclude that the mention of small finite state quantifiers does not in itself influence the choice of aspect. This choice is in fact determined by the integration of the quantified action into a specific context.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1996 par ANRT à Lille

Quantification et aspect du verbe en russe : les quantificateurs du verbe ont-ils une influence sur le choix de l'aspect ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?