La cosmologie présocratique comme première recherche systématique de la raison : des influences subséquentes et des différenciations

par Theophilia Chatzissomoy

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gilbert Romeyer-Dherbey.

Soutenue en 1996

à Paris 4 .


  • Résumé

    La cosmologie présocratique comme premier effort pour la recherche rationnelle des phénomènes cosmiques ne constitue pas seulement une cosmologie, mais aussi une anthropologie. Bien que les premiers penseurs commencent leur recherche par l'étude de la nature, ils ne peuvent pas parler de l'univers, du fonctionnement et de la composition des changements naturels sans accorder de l’importance au facteur humain dans le monde. Ses activités mentales particulières, la domination du génie et la grandeur de son dedans lui font se distinguer et dominer sur l'univers. La maturité de la pensée contribue à la communication réelle du microcosme avec le macrocosme. A cause de cette raison, les présocratiques observent avec attention le monde extérieur et dirigent aussi leur activité vers le logos personnel, vers la dimension intellectuelle dynamique qui rend l'usage exact des éléments et des représentations du monde naturel extérieur possible et qui constitue la présupposition en vue de l'interaction et de leur évolution réciproque. Chez les premiers philosophes la notion du cosmos indique l'arrangement équilibre de toutes les choses; chaque force physique effectue une œuvre remarquable et un certain nombre d’opérations sans dépasser ses limites. Lorsqu'ils se réfèrent également à la signification sociale du mot "cosmos", ils se concentrent sur la justice qui régit la vie sociale.

  • Titre traduit

    The Pre-socratic cosmology as the first systematical research of the mind : posterior influences and differentiations


  • Résumé

    The pre-Socratic cosmology as the first attempt to investigate by means of logic the world phenomena isn't merely cosmology but anthropology as well. Even though the first intellectuals begin their research by studying nature, they can't speak of the universe, the function or the texture of the natural transitions without even considering the position of the human factor in the world. Man's particular spiritual functions, the dominance of logic and the grandeur of his inner life enable him to distinguish and rule over the universe. The maturation of thought contributes to the actual microcosm and macrocosm intercourse. Therefore, the pre-Socratic philosophers are occupied with the external world, but at the same time they are orientated towards the individual logos, that is the dynamic intellectual dimension that renders possible the proper treatment of the external natural world's elements and scenes while it constitutes the presupposition of their interaction and mutual progress. According to the first philosophers the concept of world underlines every single object's harmonious arrangement. Each natural force performs a particular deed and a definite number of functions without surpassing its limit thought.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 3726
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.