La relation entre le système productif et l'organisation de la recherche agricole au Brésil : une approche historique

par Wilson Schmidt

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Guy Martinière.

Soutenue en 1996

à Paris 3 .


  • Résumé

    La relation entre activite de recherche et activites productives est presentee de facon dominante comme la resultante d' demarche rationnelle et reflechie <<ex ante>>. Il existerait ainsi globalement une relation etroite et univoque entre sc technique, d'une part, entre politique scientifique et politique productive, d'autre part. Les efforts developpes en mat recherche se traduiraient tot ou tard, par une amelioration des performances economiques. On constaterait aunsi un certa <<phasage>> entre la dynamique du systeme scientifique et la dynamique du systeme productif. L'objectif de ce travail, qui analyse, dans le cas du bresil, le rapports ente le recherche agricole et le systeme produ longue periode (1840-1990), est au contraire de montrer que les <<phasages>> entre ces deux evolutions sont plus l'exception que la regle et qu'il n'existe pas de relations simples et <<reciproques>> entre ces deux evolutions. Pour propos, nous privilegions l'analyse de trois grandes periodes qui marquent la transformation de l'agriculture bresilienn -1840-1930 : les remanences de l'agriculture coloniale et l'apprarition d'une recherche de <<prestige>>; -1930-1967 : le modele autocentre et la recherche au service du developpement de l7agriculture nationale; -1967-1990 : la production et la recherche inserees dans la division internationel du travail : la recherche agricole soumise aux objectifs du nouveau modele agro-exportateur. A chacune de ces periodes, nous associons l'analyse de trois grands produits qui ont marque le developpement agricole. Respectivement : le cafe, le coton, le soja. Nous monrtrons que globalement de dephasage entre la sphere scientifique et la sphere scientifique et la sphere producti modele de croissance et des fonctions qui sont attribuees a l'agriculture. L'explication des <<phasages>> dephasages est attribuee a la difference entre la capacite de production de connaissances par le systeme scientifique national et la ca <<volonte>>) d'absorption de ces connaissances par les spheres technique et productive. Les differents rythmes qui marqu l'un et l'autre <<monde>> - scientifique d'un cote et productif de l'autre - sont au centre de cette explication.


  • Résumé

    The relationship between research activities and production activities is commonly introduced as a result from a rationa approach previously defined. According to this point of view, there is a tight and an one-direction link between science technique in one part, and scientific policy and production policy in the other part. Efforts engaged in research would more or less quickly, lead to improvement of economic efficiency. It is thus assumed a somewhat <<phasing>> between dynamics of the scientific system and that one of production system. This work is an analysis of long-term relationships (1840-1990) between agricultural research and production systems in brazil. It aims at to show that there was seldom <<plasing>> between the analysed evolutions, which were neither simple reciprocal. As examples of our proposition, we have favoured the analysis of three great periods that have been critical the brazilian agriculture change : 1830-1930 : legacy of colonial agriculture and appearance of a research devoted to se an image of modernity; - 1930-1967 : model based on local resources and research implemented towards national agricultural development; - 1967-1990 : research and production integrated within the scheme of international division o work : agricultural research under the constraints of the new model favouring agricultural exportations. For each of the periods, analysis is associated with the special cases of singular crops : namely coffee, cotton and soybean. We show that wholly speaking <<dephasing>> between scientific and production spheres is a consequence of selected economic growth models as well as functions devoted to agriculture. <<phasing>> and <<dephasing>> are explored by the ga between capacity of knowledge production by the national scientific system and capacity (or willingness) of knowledge us by technical and production systems. Particular emphasis is put on differented rhythms of evolution of both scientific production <<worlds>>.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 363 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4976
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.