L'emigration huguenote en caroline du sud sous le regime des seigneurs proprietaires : etude d'une communaute du refuge dans une province britannique d'amerique du nord (1680-1720)

by Bertrand Van Ruymbeke

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Under the supervision of J-MICHEL LACROIX.

defended on 1995

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Entre 1680 et 1720, quelque cinq a six cents huguenots emigrent en caroline du sud, colonie aux mains de huit seigneurs proprietaires depuis 1663,. Dans les annees 1680, l'angleterre, qui veut peupler son domaine colonial en evitant une emigration massive de ses sujets, definit une politique qui encourage l'emigration de britanniques (non anglais) et de sujets etrangers dans ses etablissements antillais et nord-americains. Cette politique cree un contexte favorable pour le recrutement de huguenots. Venant essentiellement, mais pas uniquement, des provinces de l'ouest de la france, les refugies sont en majorite des marchands et des artisans. Ils sont attires en caroline du sud par une propagande qui, suivant une argumentation tres traditionnelle, presente la colonie comme un veritable paradis terrestre. Une fois en caroline du sud, les huguenots s'integrent rapidement dans la societe d'accueil. Ils se conforment a l'anglicanisme, obtiennent plusieurs lois de naturalisation et, abandonant la sericiculture et la viticulture au profit de l'elevage et de la riziculture, ils acquierent des centaines d'acres ainsi que des dizaines d'esclaves.


  • Résumé

    Between 1680 and 1720, some five to six hundred huguenots emigrated to proprietary south carolina. In the 1680, england, who wanted to people her colonial domain and avoid a massive exodus of her subjects, encouraged the migration of british (non english) and foreign protestants to her west indian and north american possessions. This policy created a context favorable to the recruitment of huguenots by colonial proprietors. In the case of south carolina, the huyguenots came mainly, but not exclusively, from the western provinces of france, the majority of who: were merchants and artisans. They were attracted to the colony by the usual propaganda, portraying south carolina as a land of mik and honey, once there, the juguenots quickly assimilated into the provincial host society. They conformed to the anglican church, obtained several naturalization acts and, abandoning silk and wine related occupations, took up livestock raising and rice culture, in the process acquiring hundreds of acres of land and dozens of slaves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.