Stylisation de l'oral dans le francais ecrit actuel. Approche linguistique des differentes formes de stylisation du langage oral des jeunes a l'ecrit dans les annees 80, dans un corpus de presse

par AURORA SAMBRANO VIDAL

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de M-ANNICK MOREL.

Soutenue en 1995

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La stylisation ecrite dans la presse parisienne pour jeunes signifie qu'on se sert de procedures employees a l'oral. D'ou une reprise de l'agencement des enonces oraux : preambule + rheme + post-rheme. L'effet produit est interprete par le coenonciateur (lecteur) comme si l'enonciateur (journalise) lui adressait la parole. Cette "coenonciation ecrite" s'appuie sur les procedes morpho-syntaxiques suivants :. Certaines locutions prepositionnelles sont reduites a un nom, soit pour delimiter un champ notionnel (cote, question), soit pour referer a un modele (style, genre, facon), ainsi on restreint le domaine interpretatif du constituant thematique ou post-rhematique (question. . . ) ou rhematique -dans la predication- (style. . . ). . Le changement de classe : un substantif devient epithete (muscles bidon) ; un adjectif devient adverbe (foncer droit) ; un nom sert de determination a un verbe (faire mannequin) ; un nom propre est utilise comme un nom commun par antonomase (du bugs bunny) et sert de base a une derivation adjectivale ou nominale (eastwoodien, des julesvernismes). . Les procedes de modulations de la qualite vehiculent la modalisation de l'enonciateur cherche a mieux donner son appreciation sur le theme en cours au travers de locutions adverbiales (on ne peut plus, a mort), de determinants (un niet, une flopee de), d'adverbes de type litote (assez) et de plus divers adverbes en -ment exprimant l'exageration. La negation lexicale a valeur de litote (pas triste, pas gatee par. . . ). . Les procedes d'apherese syntaxique (pas question, inutile de) et la valeur argumentative de deja (je suis deja pas dure d'avoir tout bon). Dans cette etude, le niveau pragmatico-enonciatif (l'illusion du spontane) et le niveau morpho-syntaxique (qui agence les representations culturelles des jeunes). Sont alimentes par des procedes lexicaux : abregement, neologie, emprunts. Ce niveau lexical finit de construire le systeme mais contient en fait les premiers indices du caractere non norme de ce langage ecrit des annees 80.


  • Résumé

    Writing "stylisation" in parisian new spapers for the young people employed devices borrowed from oral speech, hence the use of the same arrangements : forew ord rhema post-rhema. The intended effect is for the reader to feel as if the journ (enunciator) is speaking directly to him (co-enunciator) to recreate the interaction of spoken discourse, and to do that writer relies on a range of morphological syntactic devies characteristic of an oral style :. Some prepositional phrases are shortended to the single noun to delimit a notional field (cote, question) or to refer to a model (style, genre, facon). The aim is to narrow the interpretative sphere of the theme, post-rhema (question. . . ) or rhema -in the predication- (style. . . ). . Change of class : a noun becomes an adjective (muscles bidon) ; an adjective becomes an adverb (foncer droit) ; a noun determines a verb (faire mannequin) ; the antonomasia (du bugs bunny) like the basis of an adjectival or norminal derivation (eastw oodien, des julesvernismes). . The devices to express degrees of quality (the expression of modality). The enunciator aims to give his interpretation of the theme under discussion through adverbial phrases (on ne peut plus, a mort), articles -determines (un niet, une flopee de), adverbs expressing understatement (assez), adverbs conveying exaggeratioin, ending in -ment. "lexical negation" used as an understatement belongs (pas triste, pas gatee par). . Devices of sentence syntactic apheresis (pas question, inutile de). . The argumentative value of deja (je suis deja pas sure d'avoir tout bon). In this study, both levels -the pragmatical enunciative (the illusion of spontaneity) and the morphological syntactic which sets up the cultural representation of young people) are supplied by lexical devices : shortening, neology, borrowing. Lexical level completes the construction of the system though it contains the first exhibits of the unruled aspect of this written language of the eighties.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.