Les débuts des cultes krishnai͏̈tes dans la région de Mathurā

par Charlotte Schmid

Thèse de doctorat en I.O.A.N.

Sous la direction de Bruno Dagens.

Soutenue en 1995

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les specialistes du krishnaisme ont longtemps pense que le culte de krishna dans la region de mathura, pour actif qu'il soit actuellement, n'etait pas anterieur au xvie siecle. Depuis une dizaine d'annees, l'identification de sculptures kouchanes (ier-iiie siecle de n. E. ) comme des representations de krishna a permis d'affirmer l'anciennete du culte de ce dieu a mathura d'ou ces sculptures sont originaires. Le probleme majeur souleve par cette identification touche aux relations unissant krishna a vishnu dont il traditionnellement l'une des formes. Dans l'etat actuel de la question, vishnu n'etant pas represente avant le ive siecle, krishna ne peut plus etre considere ainsi. L'examen des temoignages archeologiques et textuels anterieurs a n. E. , amene a constater l'absence de representations figurees de krishna avant les environs de n. E. , et met en valeur l'importante relation unissant krishna et son frere aine balarama au createur narayana. Aux environs de n. E. Apparaissent a mathura les premieres figures de krishna, dieu a quatre bras portant massue, disque et concue. La multiplication des bras et le caractere immediatement tres repetitif de l'iconographie signalent l'importance du dieu represente. La relation avec narayana explique sans doute cette importance et peut aussi rendre compte de la multiplication des bras, expression vedique du pouvoir createur de narayana, mais aussi de celui de krishna dont l'autre nom, vasudeva, evoque les vasu, les constituants vediques de l'univers. Vers la fin du iiie siecle, la descente des bras naturels et l'apparition d'un halo signalent un changement d'identite du dieu represente. Cette transformation est contemporaine des premieres mentions epigraphiques du dieu vishnu a qui la tradition attribue massue, disque et concue. Vishnu emprunte la forme iconographique qui fut celle de krishna. Ce dernier devient alors l'une des formes de vishnu. Une nouvelle iconographie apparait pour la representer, encore utilisee de nos jours a mathura pour figurer krishna.


  • Résumé

    Since approximately ten years the identification of some kushan sculptures as krishna's representations gave a whole new insight into the history of the kirshnait cults in the mathura area. Before this identification, the researchers thougt that these cults dated only from the xvith century. Now their antiquity cannot be denied, but other problems aroused such as the nature of the divinity of krishna who is traditionally a form of vishnu. As vishnu is not represented before the beginning of the ivth century, during the first three centuries krishna cannot be one of his forms. The survey of the archaeological and textual datas, shows that, probably there were no figures of krishna before the era and that the ties between balarama, the elder brother of krishna, krishna and the creator god narayana were quite strong. Around the era appeared the first figures of krishna. These figures are always the same images of a god whose importance is enhanced by the mass, the discus and the shell he bears, but most of all by the two supplementary arms. The link with narayana is a good explanation of this importance and can also explain the multiplication of the arms, a vedic expression of the cosmogonic power of narayana, possessed also by krishna whose name "vasudeva" recalls the vasu, the vedic components of the universe. At the end of the 3d century, the natural arms came down and a halo protrudes from the shoulder of the divinity, revealing that the god depicted is no longer the same one. A little later, the name of vishnu is mentionned for the first time in some inscriptions. In fact the sculptors began to use the iconography of krishna to represent vishnu. And then they also imagine for krishna another iconography, which is always used nowadays to portray this god

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Ecole Française d'Extrême-Orient à Paris

Le don de voir : premières représentations krishnaïtes de la région de Mathurā


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 468 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3737
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18655
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Ecole Française d'Extrême-Orient à Paris

Informations

  • Sous le titre : Le don de voir : premières représentations krishnaïtes de la région de Mathurā
  • Dans la collection : Monographies , 193 , 1269-8326
  • Détails : 1 vol. (741 p.)
  • ISBN : 978-2-85539-131-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 639-[684]. Notes bibliogr. en bas de page. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.