New York dans le roman français : appropriation, exploration et manipulations d'un mythe moderne (1945-1992)

par Crystel Pinçonnat

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jean Gillet.

Soutenue en 1995

à Paris 3 .


  • Résumé

    This dissertation intends to study new york as a literary myth in the french novel from 1945 to the present. To analyse the evolution of this myth, three notions have been defined : appropriation, integration and hybridization. Being a new and foreign element, this myth had to be assimilated through different strategies into national literature by french novelists. In the appropriation period, new york was represented through two major ways : the transposition of forms inherited from tradition (character of the naive stranger, odyssean journey, antic tragedy and allegorical novel), and the imitation of american paraliterary sub-genres like the detective novel and the science-fiction in which new york appeared like a generic component. Whereas transposition makes new york the modern capital of dispossession, in paraliterature on the contrary, it is the territory of the hero, his winning battlefield. These first strategies gradually exhausted, integration allows a new look at new york, a look from "the inside" : the marginal's one, which transforms urban universe into an insular world. New york becomes a modern form of the anti-ark, a hyperbole for interurban exile. Eventually, hybridization defines the main trend of the french novel with a new york setting : the new york repertory - iconographic and literary stock enriched with the contributions of movies, comics and art - prevails over the urban referent. This repertory offers a rich source for manipulation. The use of new york in fiction definitely breaks with the exotic tradition and engages poetic experiments. The metropolis becomes the mythical chaos of modernity, the fabulous horizon of the french novel, its "image palace".


  • Résumé

    L'objet de cette recherche est d'etudier new york en tant que mythe litteraire dans le roman francais de 1945 a nos jours. Pour saisir l'evolution de ce mythe,nous avons distingue trois modalites : l'appropriation, l'integration et l'hybridation. Dans la mesure ou il s'agissait en effet d'un element nouveau et etranger, diverses strategies ont ete utilisees par les romanciers francais pour assimiler ce mythe au sein de la litterature nationale. Dans la periode d'appropriation, new york est represente grace a deux principaux procedes : la transposition sur la scene new-yorkaise de formes heritees de la tradition (figure du naif, periple odysseen, tragedie antique et roman allegorique), et l'imitation de sous-genres paralitteraires d'origine americaine comme le roman noir et la science-fiction dans lesquels new york intervient de facon quasi generique. Alors que les romans de la transposition font de new york la capitale moderne de la depossession, dans la paralitterature en revanche, la ville represente le territoire du heros, le lieu de ses victoires. Ces premieres strategies s'epuisant progressivement, l'integration a permis de deployer un nouveau regard sur new york : un regard "du dedans", celui du marginal, qui transforme l'univers urbain en un univers insulaire. A travers l'exploration des marginalites, new york devient une figure moderne de l'anti-arche, une hyperbole de l'exil interurbain. L'hybridation, enfin, consacre l'une des grandes tendances du roman francais de cadre new-yorkais. Le repertoire new-yorkais, stock iconographique et litteraire enrichi des apports du cinema, de la bande dessinee et des arts plastiques, prend le pas sur le referent urbain. Il suscite toutes sortes de manipulations. L'ecriture de new york rompt definitivement avec la tradition exotique et donne lieu a des experiences poetiques. La metropole s'offre en tant que chaos mythique de la modernite, horizon fabuleux du roman francais, son "palais d'images".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (583 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18649

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3718
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.