Voix du féminin dans la fiction d'Elisabeth Gaskell

par Marianne Camus

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Hubert Teyssandier.

Soutenue en 1995

à Paris 3 .


  • Résumé

    Elizabeth gaskell est consideree comme conformiste dans son acceptation des normes qui regissent la vie des femmes. Sa fiction revele cependant un travail de sape discret mais systematique de ces normes. L'auteur suggere le malaise des femmes confinees a la maison et confrontees a une vie sans futur. Elle destructure les stereotypes victoriens de l'ange et du demon, et brouille la frontiere des genres dans sa construction des personnages. Elle expose les contradictions, internes et externes, des discours d'autorite. Elle valorise les discours feminins en insistant sur le bien-fonde des critiques qu'ils expriment envers les discours autoritaires et en les rapportant sans les censurer. Personnages feminins et narratrices creent aussi, par leur interaction, un monde dont la perspective est autre, marquee par leur vecu de femmes. Gaskell revele en outre ce que les femmes de son epoque taisent, a travers une observation rapprochee de leurs silences. Et elle montre finalement comment les femmes parlent et se parlent grace a des langages alternatifs. Si le feminisme critique et revendicatif demeure discret, un autre feminisme traverse toute son oeuvre, qui assume la vision et la parole des femmes comme valides et essentielles.


  • Résumé

    Gaskell is thought of as a conformist accepting the victorian norms about women. In fact she systematically, if discreetly, attacks these norms in her fiction. She describes the frustration of women confined to the home and a life without future. She uses her characters to de-structure the stereotypes of the angel and the demon, and the notion of fixed gender. She reveals the internal and external contradictions of all discourses of authoriy. She brings the discourses of women to the centre of things by presenting the criticism they express as valid, and by reporting them without censuring them. Female characters and narrators create a world that is other, shaped by tehir experience as women. Gaskell, closely observing the silences of women, also lets us onto what they never siy. She finally shows how women speak, and speak to ine another, using alternative. If feninism as a demand for equality is always subdued, another feminism is present throughout her work, a feminism that takes for granted that what women think and say is not only valid but essential.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (434 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 18638

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3637
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.