L'acte conservatoire

par Claude Brenner

Thèse de doctorat en Droit privé

Sous la direction de Pierre Catala.

Soutenue en 1996

à Paris 2 .


  • Résumé

    Contrairement a une idée reçue, l'acte conservatoire ne se caractérise ni par sa nature juridique, ni par son urgence, sa faible gravite ou son caractère provisoire. C'est l'acte qui a pour objet de protéger les biens contre une menace de perte en les maintenant en état. Autrement dit, l'acte conservatoire est a la fois un "acte finalise", en ce sens qu'il se définit par son but qui est de préserver les richesses patrimoniales, et un "acte conditionne", en ce sens qu'il intervient en réaction contre un risque de disparition qui détermine les formes et l'intensité de sa riposte. Par le fait même, il témoigne d'une remarquable plasticité : tantôt acte juridique ou matériel, tantôt mesure ou action en justice, il utilise naturellement les instruments les plus varies pour s'adapter exactement aux situations et aux périls les plus hétéroclites. Mais, en dépit de cette apparente diversité, sa finalise salvatrice lui donne une unité certaine en même temps qu'elle lui imprime un caractère nécessaire et avantageux, préventif et patrimonial. Aussi bien, l'acte conservatoire bénéficie-t-il en toutes matières d'un régime dérogatoire et de faveur. A l'évidence, son accomplissement est profondément facilite, puisqu'il fait exception aux exigences de capacité et de pouvoir de l'agent, ainsi qu'aux conditions de liquidité, d'exigibilité et de certitude du droit. De manière tout aussi originale, l'acte conservatoire est rendu obligatoire lorsque la sauvegarde des biens parait l'exiger. Mais son originalité n'est pas moindre au stade de son dénouement. Car, à l'heure des comptes, l'acte conservatoire profite de règles d'indemnisation singulièrement avantageuses et de plusieurs garanties de payement légales qui font de lui un acte nettement privilégie. A tous égards, l'acte conservatoire est donc un acte hors du commun.

  • Titre traduit

    The conservatory act


  • Résumé

    In opposition to a widely-held opinion, the conservatory act isn't characterized by its juridical nature, by its urgency, its small gravity or its temporary nature. The object of this act is to protect properties against a threat of loss, keeping untouched. So, the conservatory act is both a "finalized act", because it is defined by its purpose, wich is to protect the patrimonial wealth, and a "conditioned act", because it acts against a risk of disparition wich determines the forms and the intensity of its retort. Sometimes juridical or material act, sometimes measures or action of law, the conservatory act naturally uses the most various instruments to fit themost heterogeneous situations and perils. But, under this apparent diversity, its saving purpose gives this act a real unity and a necessary advantageous, preventive and patrimonial nature. Also, the conservatory act has in all matters the benefit of derogatory and favourable systems. Obviously, its accomplishment is deeply facilitated because it is an exception to the rule of the juridical capacity and power of the agent and to the conditions of liquidity, payability and certainly of right. Moreover, the conservatory act is obligatory when the properties and the right's saving is necessary. But its originality also exist in the stage of its conclusion, because it takes advantages of particularly advantageous rules of indemnification and of legal guarantees, that makes it a preferred act. In all respects, the conservatory act therefore is an uncommon act.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par LGDJ à Paris

L'acte conservatoire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (803 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°2673
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Droit-Economie-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 25-1996-9
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT1996-28,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : DT1996-28,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque de recherche juridique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MICROF/BRE
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1521-1996-18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par LGDJ à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'acte conservatoire
  • Dans la collection : Bibliothèque de droit privé , Tome 323 , 0520-0261
  • Détails : 1 vol. (XII-670 p.)
  • Notes : Bibliogr. p. [597]-631. Notes bibliogr. Index.
  • ISBN : 2-275-01812-3
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.