Quadragesima galliarum : Recherche sur l'organisation douanière des provinces alpestres, gauloises et germaniques de l'empire romain (1er siècle avant -3ème siècle après J.-C.)

par Jérôme France

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Claude Nicolet.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    L’impôt douanier (portorium) de la quadragesima galliarum (quarantième des gaules) a été mis en place au début du règne d'auguste afin de remplacer et de rationaliser les divers systèmes de prélèvement qui avaient existé en gaule indépendante et dans les premiers temps de l'administration romaine. Cette taxe de 2,5% était assise sur la base d'un cordon douanier terrestre et maritime, oriente d'ouest en est, de la frontière avec la Tarraconaise aux limites de la Retie. Elle frappait les échanges qui franchissaient cette ligne dans un sens comme dans l'autre. D’abord affermée a une compagnie de socii, la perception du quarantième des gaules fut l'objet d'une surveillance et d'un contrôle de plus en plus étroit de la part de l'état. C’est pour cette raison qu'elle fut confiée, à partir de la fin du Ier siècle ou du début du IIe siècle, a des conductores, pour être finalement placée en régie directe entre 180 et 200 après J. -C.

  • Titre traduit

    Quadragesima galliarum. Customs duties organization in the alpine, Gallic and Germanic provinces of the Roman Empire (Ist. Century bc - IIIrd. Century ad)


  • Résumé

    The Quadragesima galliarum custom duty was created at the beginning of the reign of Augustus in order to replace and to rationalize the various tax systems which have existed in independent Gaul and in the first times of the roman administration. This 2,5% tax was set on the basis of a terrestrial an maritime west-east custom line, which ran from the border of the Hispania Tarraconensis to the limits of the Raetia. It imposed a duty on the exchanges that crossed this line in any direction. At first farmed to private contractors (a socii company), the Quadragesima galliarum collection was more and more closely controlled and superintended by the state. It is the reason why it was leased out to conductores, from the end of the first century or the beginning of the second century ad, before being finally collected by officials between 180-200 ad.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (236, 332 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2, p. 289. Index vol. 1, p. 223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Robert Etienne.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH. 1996 FRANCE
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2205
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.