Du tekoha à la réduction jésuite : trajectoire guarani du XVIe au XVIIIe siècles

par Patricia Gaulier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de José Garanger.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les guarani, horticulteurs de la foret subtropicale sont originaires de l’Amazonie. Il y a environ 2000 ans, ils amorcèrent leur extension vers le sud du Brésil, le long du littoral et des grands fleuves. Les premiers européens entrèrent rapidement en contact avec ces groupes, principalement dans la région du Rio de La Plata. Notre étude privilégie les guarani car nous pouvons appréhender l'étendue de leur trajectoire depuis la période néolithique puis, durant les premiers contacts avec les européens au XVIe siècle, enfin pendant la période des réductions jésuites, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Soulignons qu'à l'heure actuelle, même dans des conditions de vie précaires, les populations guarani sont toujours présentes. Les réductions jésuites, mises en place au XVIIe siècle, représentent un espace privilégié où les contacts entre deux cultures, éloignées dans le temps et l'espace, ont donné naissance à un mode de vie exclusif, imprégné du choc et de la rencontre de trois fronts culturels: les guarani, les jésuites et les premiers contacts européens du XVIe siècle. Afin d'avoir une vision plus entière de la trajectoire guarani, nous avons utilisé toutes les données concernant ces populations ou des groupes proches. Nous pensons que seule une approche pluridisciplinaire rend possible une vision plus complète. Les données de base restent essentiellement les témoignages des chroniqueurs, en ce qui concerne le XVIe siècle, puis les textes et correspondances des jésuites pour la période des réductions. Nous insistons sur les apports fondamentaux de l'archéologie pour la période néolithique mais aussi pour l'étude des réductions jésuites. C'est à travers l'étude des bouleversements de la culture matérielle recueillie en fouilles, (les outils, les techniques d'acquisition des ressources, l'organisation spatiale etc. ), mais aussi dans la persistance de certains traits, que nous pouvons étudier et comprendre les impacts provoqués par la rencontre et la cohabitation de ces cultures différentes.

  • Titre traduit

    From tekoha to jesuit reduction : the guarani trajectory from 16th to 18th centuries


  • Résumé

    The guarani, horticulturists of the subtropical forest are originated from Amazonia. Two thousand years ago, they initiated their development to the south of brazil, along the coast and the great rivers. Quickly, the first europeans entered in contact with them, principally in the rio de la plata area. Our study gives a great place to guarani because we can perceive the extent of their trajectory since the neolithic period; the 16 th, period of first europeans contacts and the 17th ans 18th centuries, period of jesuit reduction. We will emphasized that, nowadays, in spite of precarious situation, the guarani population does still exist. The jesuit reduction, set up in the 17th century, represents a place where contacts between the two cultures, distant in time and space, gave birth to an exclusive life style filled by shock and conjonction of the three cultural fronts: guarani, jesuit and also the first european contacts. In order to have a more global vision of the guarani trajectory, we have used all informations related to these populations or those wich are close. We wish to show that a pluridisciplinary attitude is the way for a global vision. Arguments are essentially the croniclers accounts of the 16th century and then texts and jesuit correspondances for the jesuit reduction period. We lay great stress upon the fundamental contribution of archeology, for neolithic period but also jesuit reduction studies. Through the study of material culture collected during the excavations, but also the length of some cultural aspects, we can study and understand the impact caused by this melting pot cultures

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (769 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5625
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2014
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEN.III.87191
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEN.III.87192
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.