Neutre

par Pascale Borrel

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ce travail cherche a definir ce qu'il pourrait en etre d'une attitude neutre dans le cadre d'une pratique artistique. La particularite de cette recherche tient au fait que neutre est une qualite malaisee a circonscrire ; le mot neutre designe un intervalle genere par deux qualites opposees et complementaires (ni. . . Ni. . . ). Dans le cadre d'une pratique artistique, faire usage du mot neutre pour qualifier l'attitude que le travail manifeste, c'est indiquer que, par ce qui est fait, une absence d'implication, un retrait de l'auteur se laissent percevoir, qu'il existe une tension entre un acte et une forme de reserve ou de passivite. Le travail n'aboutit pas a la definition de ce qu'est une attitude neutre. Plutot, ce mot permet de mettre en relation differentes demarches qui manifestent un retrait de l'auteur, et de presenter les ambiguites auxquelles ces positions donnent lieu. Le mot neutre conduit a considerer le travail artistique comme une experience dont l'une des fins est la transformation du "je" qui s'y engage. Il est donc question de voir selon quelles modalites l'auteur est travaille par l'experience entreprise, comment il tend vers un etat autre : corps impersonnel, immateriel. . . Le travail plastique et le travail textuel constituent deux modes d'approche de situations de production ou une separation nette est instauree entre l'artiste et son oeuvre ; ou le travail est le temps d'une experience au cours de laquelle l'auteur se fait executant, machine ; ou, encore, l'oeuvre advient par un etat de passivite, d'inaction de l'auteur. Le mot neutre est un outil : il permet d'envisager un mode de creation (ambigu, paradoxal) ; il permet de questionner la notion d'auteur, de createur.


  • Résumé

    This work seeks to define what the makings of a neutral attitude might be within the context of an artistic practice. The particular nature of this research is tied in with the fact that neutral(ity) is a difficult state to define : the work neutral designates an interval created by two opposing and complementary states. Within the context of an artistic practice, if one calls upon the word neutral to qualify the attitude displayed by a work, this is to indicate that an absence of implication, a withdrawal of the author, as well as a tension between an act and a type of reserve or passivity is perceptible in the work itself. The work doesn't provide a definition of what a neutral attitude is. Rather, the work neutral provides an approach to a variety of processes which demonstrate a withdrawal of the author and the ambiguities which result from them. The word neutral enables one to consider artistic work as an experience of which one of the end results is the transformation of "the self" involved in the production. It is therefore a matter of examining by what methods the author is affected by the experience undertaken, in what way he tends towards a state other than that of "the self", namely an impersonal, immaterial self. Visual as well as textual work constitute two approaches to an artistic production where is a clear separation between the artist and his work ; where throughout, the author takes on the role of an executant, a machine ; or lastly, where the work may grow out of the author's passivity, inactivity. The work neutral is a tool : it is used to envisage a work of creation (ambiguous, paradoxal), it is used to question the notion of author, of creator.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (299 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5009
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1900
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.