Histoire de mon corps : enquete graphique et photographique, role therapeutique

par Edwige Boudet Menard

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Baqué.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Deux travaux realises au cours de mon d. E. A. Me "pointent". Ils sont "moi",. . . Mais "qui et moi?". "je" decide de repondre a cette question en realisant mon "auto-analyse" a l'aide - de la methode de libre association - de l'analyse de mes travaux photographiques selon a methode de l'interpretation onirique en faisant appel au symbolisme collectif - d'une amplification du drame examine au cours du premier chapitre, "l'image mentale : le corps souffrant" qui donne lieu a la creation de trois series : "l'ambivalence et l'acceptation de bi-polarite", "mort et re-naissance" et enfin "infini", et a leur analyse respectivement faite dans le second, troisieme et quatrieme chapitre. Le cinquieme chapitre, "mon discours interieur" affirme les unites de sens degagees par les chaines associatives et cerne ma dynamique defensive. Ce n'est qu'a la fin de cette experience que je prends conscience de l'ambiguite posee par mon projet : hallucinee par l'objet, j'etais impuissante a m'en degager. Ils etaient le vrai moi : l'original. Mon corps ou l'image de mon corps etaient le double, le "remplissement" etait "ailleurs". Mon "auto-analyse" sous la forme d'une these appariat comme le signe d'un doute quant a moi-meme, et comme illusion des sens. Je sais que j'existe car je n'ignore point etre un individu social, mais je refute les consequences logiques de cette perception. Il me faut une preuve de mon existence et ma preference va a moi de papier. L'empreinte inscrite par la lumiere, la trace ecrite deviennent le double, la representation d'une angoisse existentielle.


  • Résumé

    Two works, completed during my "d. E. A. " represent limited analyses of myself. They are "me",. . . But "who am i ?". "i" propose to answer this question through a "self-analysis" that resorts - to the free association process, - the analysis of my photographic works according to the dream interpretation method, appealing to collective symbolism, - an amplification of the tragefy dealt with in the first chapter : "mental image : body in pain", resulting in the creation of three series : "ambivalence and the acceptance of bipolarity", "death and re-birth", and finally "the infinite", respectively dealt with in the second, third and fourth chapter. The fifth chapter, "my inner discourse", materialises the meaningful items determined by the associative @atterns, and it defines my defensive dynamic. It is only at the end of this experiment that i plainly realise the ambiguity of my project : mesmerized by the "object", i was unable to free myself from it. They were my real self : the original thing. My body and the image of my body were but a second self : the meaningful core of the matter was "elsewhere". My "self-analysis" embodied in a thesis appears as the exemplification of my questiioning my own self, an illusion of the senses. I know that i am, for i know that i am a social being; but i refute the logical consequences of that awareness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (363 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 5011
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1869
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.