Le macabre "fin de siecle" dans la litterature et l'iconographie

par Marina Degli

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gilbert Lascault.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Difficile a definir, plus encore a resumer, la notion de macabre, heritiere d'une tradition medievale, incarne avant tout la mort dans ce qu'elle a de physique, de concret, de tangible. Elle met aussi bien en scene la figure emblematique du squelette, n'hesitant pas a la devoyer, que l'image du corps entame, outrage par la main de l'homme ou les ravages de la destruction. Textes et images macabres se repondent. Ils explorent les limites de l'horreur, de la peur, mais egalement les manifestations de l'absurde et de l'humour noir, tres presents en cette fin de siecle marquee par la sceau du derisoire.


  • Résumé

    It is difficult to define and even more to summarize the notion of the macabre. It oroginated in the middle ages and it is above all the embodiment of the physical, concrete and tangible aspects of death. Representations of skeletons are emblematic of it, even when their meaning is distorted, along with those of mangled bodies desecrated by man or ruined by time. Macabre texts and images complement each other. Both are means of investigating horror and fear in their most gruesome aspects. At a time when derision prevailed, they also shed light on the taste of the nineteenth century for black humour and the absurd.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (541 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.