Du diorama au polúplokorama : pour une poïétique réversible du modèle reduit

par Marc Trotignon

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Éliane Chiron.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dépassant l'ambivalence du terme diorama (spectacle à travers), qui recouvre à la fois les dispositifs illusionnistes du XIXe siècle et les environnements miniatures actuels, notre recherche vise à les réconcilier dans un regard stratégique sur le modèle réduit. Nous supposons, à la suite de Lévi-Strauss, que la réduction trouve sa dimension esthétique quand elle supplée a la diminution des qualités sensibles du modelé par l'augmentation de ses qualités intelligibles, ce qui revient aussi à interroger la distance qui sépare l'espace du modèle réduit de celui du spectateur. L'élargissement de ce questionnement a la collection replace le modelé dans une perspective à rebours, puisque la génération d'un modèle second est conçue comme l'épuré du premier. Le déplacement infinitésimal que propose l'exploration du labyrinthe de ce spectacle très rusé (poluplokorama) cache un parcours initiatique du modelé en forme de retournement puisque le spectateur y est invite à se voir voyant. Délaissant la simple inclusion d'un espace miniature dans l'espace grandeur nature, l'utilisation de plusieurs media -maquettes, vidéos, images de synthèse transformé le modèle réduit analyse en un vaste réseau de liens logiques et d'imbrications complexes d'espaces, qui pose le problème de la perception dans les nouveaux modèles des mondes virtuels.


  • Résumé

    Our research which goes beyond the ambivalence of the term diorama (sight through) that covers both the conjuring devices of the 19th century and the present miniature surroundings is aiming at reconciling them into a strategical look on the scale model. Following levi-strauss, we assume that reduction gets its aesthetic dimension when it makes up for the fading perceptible qualities with the increasing intelligible qualities, which also amounts to questioning about the distance that separates the space of the scale model from the spectator's. The enlargement of this questioning up to collection replaces the model into a backward perspective, since the generation of a second model has been conceived as the working drawing of the first one. The infinitesimal shifting involved in the exploration of the maze of this very crafty sight (poluplokorama) conceals an initiatory journey of the model in a reversed shape since the spectator is invited to see himself seeing. Giving up the mere inclusion of a miniature space into life-size space, the use of several media models, videos, virtual images- transrorms the analysed small-scale model into a huge network of logical bonds and complex interweavings of spaces, which poses the problem of perception in the new models of the virtual worlds.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (62, 50, 115 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 96 : 36

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4644
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/1713
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.