Sainteté et mystique féminines à l'âge baroque : naissance d'un modèle en France et en Italie

par Christian Renoux

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean Jacquart.

Soutenue en 1996

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'histoire de la canonisation a la renaissance se caractérise par le long silence de cette pratique pontificale après 1523 et les condamnations luthériennes de 1524. Reprenant en 1588 et confiée à la congrégation des rites, la canonisation est marquée, à l’âge baroque, par le grand nombre, l'ouverture au monde non européen, une nouvelle et nette prépondérance espagnole et une traditionnelle sous-représentation féminine (20%). Les procès des femmes françaises et italiennes du XVIIe siècle ouverts avant 1700 et les éloges (1679) de bénédictines françaises de mère de Blemur offrent un corpus varié mais homogène pour étudier la place des expériences mystiques dans la recherche et la reconnaissance de la sainteté au XVIIe siècle. L'expression "expérience mystique" apparait à la fin du XIXe siècle, alors que, depuis plusieurs années, positives et spiritualistes s'opposent sur les apparitions, les extases ou les visions. Depuis, la mystique a donné à de nombreuses recherches tant médicales que psychologiques, philosophiques, sociologiques ou historiques. Au XVIIe siècle, la théologie mystique, conçue dans la tradition dionysienne telle que l'a transmise Gerson, est une science expérimentale de Dieu. Après une période de crise au XVIe siècle due aux condamnations luthériennes, elle connait un renouveau remarquable à l’âge baroque, grâce à l'école carmélitaine espagnole et dans un esprit de contre-réforme.

  • Titre traduit

    Femine sainthood and mysticism in the baroque age : birth and evolution of a model in France and in Italy


  • Résumé

    The history of the canonisation in the renaissance is characterized by a long silence of the pontifical practice after 1523 and the lutheran condemnations of 1524. Begining again in 1588 and trusted to the congregation of the rites, the canonisation, is marked, in the baroque age by the great number, the opening to the uneuropean world,a new and clear spanish preponderance and a traditional feminine minority (20%). The processes of french and italian women of the XVIIth century-opened before 1700 - and the french benedictines eloges (1679) by. Mere de Blemur offer a varied but homogeneous corpus to study the place of the mystical experiences in the search and the recognition of the sainthood in the XVIIth century. The expression "mystical experience" appears at the end of the end of the XIXth century when positivists and spiritualists are in opposition on the apparitions,ecstasies or visions. Since then,mysticism is given rise to a lot of medical,psychological,philosophical, sociological and historical researches. In the xviith century,the mystical theology, understood in the dionysian tradition such as transmitted by gerson,is a experimental science of God. After a period of crisis in the XVIth century due to the lutheran condemnations, it knows a noteworthy renewal in the baroque age, owing to the spanish carmelitan school and in a spirit of counter-reformation. In the processes of canonisation and in the eloges,the narratives of mystical experiences are numerous.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (401 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1813
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4622
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.